1

L’ONGD “Femme Congolaise Lève-Toi” de Marthe Ngalula au chevet de veuves et orphelins

L’ONGD Femme Congolaise Lève-Toi, FCLT en sigle, fait de l’autonomisation de la femme son cheval de bataille. Parmi les bénéficiaires, on dénombre les veuves et orphelins.

Selon son Initiatrice et Coordonnatrice, Madame Marthe Ngalula, la FCLT veut réduire sensiblement la pauvreté grâce à la formation gratuite et à l’apprentissage des différents métiers afin de pousser la femme à la création de l’emploi.

C’est dans cette optique, qu’elle a initié des formations gratuites à l’alphabétisation, la Coupe et couture, l’Esthétique, l’Informatique, la Pâtisserie, la Cuisine améliorée et l’Auto-école pour lutter contre le chômage et la crise.

Pour l’année scolaire 2022-2023 dont la rentrée est prévue au mois de septembre prochain, l’ONGD FCLT compte soutenir la gratuité de l’enseignement initiée par le Président de la République, Félix Tshisekedi en dotant gratuitement les orphelins avec des uniformes et autres kits scolaires.

Avec des ballons, des bottines, des maillots, l’ONGD FCLT encadre aussi ces jeunes orphelins qui se démarquent par leurs talents dans le football et promet d’inscrire les plus brillants parmi eux dans des grandes écoles de football.

Marthe Ngalula appelle les femmes à se lever et à être éclairées pour redresser la situation générale de notre pays. Selon elle, quand la femme se lève, c’est toute la nation qui s’élève. Et la femme a un grand rôle à jouer dans la restauration de la paix, le développement et la stabilité de notre nation.

“La délinquance juvénile, le phénomène Kuluna, la prostitution, l’incivisme, l’immoralité, la criminalité dans notre société, c’est à cause de la femme. La femme a quitté sa position de mère, elle, qui devrait éduquer les enfants ou éduquer la nation”, a martelé Madame l’Initiatrice de l’ONGD FCLT.

” La pauvreté (le chômage, la crise…) est la principale cause qui a poussé la femme à abandonner sa position de mère. Voilà pourquoi l’ONGD Femme Congolaise Lève-Toi a initié des formations gratuites pour rendre effective l’autonomisation de la femme”, a renchéri Madame Marthe Ngalula.

Enfin, Marthe Ngalula invite les hommes et femmes de bonne volonté à soutenir l’ONGD “Femme Congolaise Lève-Toi” dans sa vision de redressement de la situation globale de la RDC grâce à l’autonomisation de la femme.

De ce fait, elle appelle les Congolaises et Congolais à s’approprier sa vision et à adhérer massivement à l’ONGD “Femme Congolaise Lève-Toi”.

Notons que l’ONGD ” Femme Congolaise Lève-Toi, FCLT en sigle a son siège social au n°14 de l’Avenue Luvezo, Quartier 17 Mai (Révolution), Commune de Kimbanseke, Contact : +243904559864.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo




Gbadolite : Sortie officielle de SYNEEPP, branche du Nord Ubangi

Le Syndicat National des Enseignants des Écoles Primaires Publiques de la RDC, ( SYNEEPP ) en sigle a vu le jour samedi 06 août 2022 à Gbadolite, chef-lieu du Nord Ubangi. La cérémonie de ladite sortie s’est déroulée dans une des salles de l’EP 2 LITE dans l’enceinte du Lycée Annuarite.

Au total, 14 membres issue des différentes écoles lors d’une assemblée générale élective du 05 mai 2022, constituent le comité dudit syndicat dont Jean-Louis Gobu Ziama a été élu Président. Il a lors de son mot indiqué le but de SYNEEPP qui est celui de ” Défendre les enseignants des écoles primaires publiques de la RD Congo ainsi que leurs intérêts général”.

Ce syndicat était né à Kinshasa le 19 février dernier à l’issue d’une assemblée générale de toutes les écoles de la capitale, puis coordonner par le Président National Reagan Itumbi, qui a autorisé aujourd’hui la naissance de ce syndicat dans le Nord ubangi, a rappelé Jean Louis Gobu.

Et d’ajouter en slogan : “Cher enseignant du primaire, lève-toi, car, si tu ne te défend pas, personne ne viendra te défendre. À vous chers syndicalistes, travailler en synergie et non la discrimination dans cette structure pour le bien être de tous. Nous demandons aussi aux autorités, de soutenir ce syndicat qui vient de voir le jour dans le Nord Ubangi, en cas de besoin”, a-t-il conclu.

Cependant, tout s’est déroulé en présence de Proved, plusieurs représentants des coordinations des différentes conventions des écoles de la place, le Président de cadre de concertation des sociétés civiles du Nord Ubangi qui a patronné la cérémonie. Taima Taylor Zalo, a lors de son mot, invité ledit comité de travailler en intersyndical pour la dynamisation dudit Syndicat et non en solo.

Par Rodrigue Kolaba ✍🏻




Kasaï Central : Installation de l’Asbl RDC bénit Israël à Kananga

L’ASBL RDC bénit Israël installée dans la ville de Kananga province du Kasaï Central, avec la mission de promouvoir la relation entre la République Démocratique du Congo et l’État Israélien.

Lancée depuis le 02 Août dans la salle 12 maisons dans la commune de Kananga, cette ASBL Rdcongo bénit Israël promet relier les Congolais et les Israéliens pour un avenir meilleur dans le christianisme.

Selon son coordonnateur provincial pasteur Paul manya , la RDC est le seul pays qui a sa carte en Israël dans le temple de Capharnaüm. celà prouve l’amitié entre la RDC et l’Israël.

Cette ASBL Rdcongo bénit Israël est l’association de plusieurs églises tous réunit pour une seule lutte, celle de réunir les chrétiens et les juifs.

Paul manya invite les différents pasteurs des églises à la lutte et au boulot pour que la mission soit réalisée.

Par Érick Djouma Mulumba✍️




GOMA : Les victimes des manifestations anti-Monusco seront inhumées ce vendredi

Les victimes des manifestations anti-monusco seront inhumées ce vendredi 05 août 2022 à Goma. Cette décision ressort d’une réunion qui a mis autour d’une même table les familles de victimes, la synergie pour la campagne Zéro Monusco en circulation et le Gouvernement aku gouvernorat du Nord-Kivu.

Au sortir de cette rencontre, le gouvernement a décidé de donner une somme de 2.000$ à chaque famille pour la prise en charge des obsèques. Malheureusement cette somme d’argent est jugée minime par rapport aux dépenses engagées par les familles des victimes. Ces affirmations sont confirmées par Paluku Patrick Rick, Coordonnateur de la Véranda Mutsanga section de Goma. Il s’est confié à la presse locale ce mercredi 03 août 2022.

Par REAGAN MALIKIDOGO




Triste nouvelle : 8 femmes foudroyées après une pluie de 10 minutes à Kananga

8 femmes vendeuses au marché Ofida situé au quartier Kamayi dans la commune de Kananga au Kasaï Central viennent d’être foudroyées ce mercredi 03 août 2022 à 13h locales après une pluie de 10 minutes.

Selon les témoins sur place, ces 8 femmes vendeuses des aliments de base ont été foudroyées au même moment. Incroyable, en pleine saison sèche cette pluie n’a duré que 10 minutes sur la ville de Kananga.

Jusque-là, personne n’ a donné la cause de la mort mystérieuse de ces 7 vendeuses sur les 8 foudroyées. Notons que l’une d’elles est entre la vie et la mort.

Par Érick Djouma Mulumba✍️
Le Télégramme du Congo




Tenue du séminaire technique de la CIPRES à Kinshasa : Le DG de la CNSS, le Dr. Jean-Simon Mfuti se dit très satisfait

Le DG a.i. de la CNSS / RDC, le Dr. Jean-Simon Mfuti se dit très satisfait des résolutions issues du séminaire des responsables en charge de la formation et du développement des compétences des organismes de prévoyance sociale de la zone CIPRES (Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale), organisé par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale de la RDC du 25 au 29 juillet 2022 à l’hôtel Béatrice à Kinshasa.

Pendant cinq jours les participants venus des différents pays de la zone CIPRES
notamment, le Bénin, la Guinée Bissau, le Burkina Faso, le Sénégal, la République du Congo, le Togo, le Niger, le Comores, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Gabon et la République Démocratique du Congo ont réfléchi sur la problématique de la formation et de développement des compétences du personnel des organismes de prévoyance sociale.

Selon le Dr. Jean-Simon Mfuti, D.G. a.i de la CNSS / RDC, il est illusoire de penser développer la sécurité sociale sans se préoccuper tout d’abord de ses animateurs.

“L’amélioration de l’efficacité professionnelle à travers la formation et le développement des compétences représente une dimension essentielle de la gestion des organismes de prévoyance sociale, car la meilleure performance de ces organismes est généralement le reflet de la qualité du capital humain dont ils disposent”, a martelé le DG a.i de la CNSS, le Dr. Jean-Simon Mfuti.

De son côté, le Secrétaire Général à la Prévoyance Sociale, Monsieur Jean Masasu, a indiqué que les organismes de Prévoyance Sociale qui font face aux multiples attentes de la population ont besoin de disposer d’un capital humain qualifié et dynamique, apte à répondre aux défis majeurs d’efficacité et d’amélioration de la qualité des services à fournir aux usagers de la sécurité sociale.

Pour sa part, l’Inspecteur Marco Andria Manalina, Représentant personnel de Madame Genrique Djukam Bouba, Secrétaire Exécutif de la CIPRES, note que, le capital humain est reconnu comme l’objet principal permettant de faire face à tous les contextes, ainsi sa préoccupation assure un climat de travail stimulant.

Quant à Madame Claudine Ndusi, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, elle dit retenir de ce séminaire que la formation et le développement des compétences occupent une place de choix dans l’administration des organismes de prévoyance sociale, car il n’est pas possible d’améliorer le rendement de nos caisses si nous n’arrivons pas à une meilleure compréhension de leur responsabilité.

À cet effet, la Ministre Claudine Ndusi félicite les participants à ce séminaire qui, grâce au fruit de leurs échanges viennent de jeter les bases d’un travail de longue haleine devant aboutir au développement des compétences des personnes en charge de la gestion des ressources humaines.

Madame Claudine Ndusi encourage les dirigeants des différentes Caisses Nationales de Sécurité Sociale de la zone CIPRES et le comité d’organisation dudit séminaire de prendre les dispositions nécessaires afin de mettre en œuvre dans un élan de réflexion les recommandations issues de ces travaux.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo




Kasaï Central : plus de 75 femmes cultivatrices dotées des outils de travail et sensibilisées sur les violences basées sur le genre

À l’occasion de la journée internationale de la femme africaine, plus de 75 Femmes cultivatrices de l’association Tudikolela sont dotées des outils de travail et sensibilisées sur les violences basée sur le genre.

L’initiative de 6 structures qui luttent pour le droit des femmes à savoir la Fondation Marie Claire, Amour plus, club des jeunes culturel du Kasaï, Femmes plus, fondation Kadima et FMMDI.

Ceci pour lutter contre les violences faites aux Femmes et rendres ces femmes autonomes dans la Vie.

Adrienne Bombesha coordinatrice provinciale de la Fondation Marie Claire appelles ces femmes Leaders en agriculture à lutter contre les abus des enfants dans leurs familles, à être autonomes pour l’évolution de la famille.

Pour Alexandre Tshiama, les Mamans doivent reconnaître leur Origines jamais oublier la culture africaine.

Par ailleurs ces jeunes filles leaders réinterent leur engagement à soutenir ces femmes cultivatrice de l’association Tudikolela de la commune de Ngaza.

Par Érick Djuma




Nord Ubangi : l’honorable Thino Mokili Agiwe toujours très attentif aux cris de ses électeurs

L’honorable Thino Mokili Agiwe élu de la circonscription électorale de Mobayi-mbongo reste toujours très attentif et très proche de sa base. Chaque fois, il entreprend des actions caritatives et philanthropiques vis-à-vis de ses électeurs.

Récemment, il vient de prendre en charge les frais de participations aux examens d’État et du jury national du cycle court de cette année scolaire 2021-2022 de plusieurs élèves du secteur de Mobayi-mbongo et d’Otto-mbanza.

Ces élèves pris en charge par l’honorable Thino Mokili sont ceux qui étaient dans l’incapacité de payer les frais d’après les rapports lui fourni par des chefs d’établissements.

Thino Mokili Agiwe dit écouté les cris de ses frères parents face aux situations de précarités qu’ils traversent.

Questionné ce jeudi 21 juillet au dernier jour de ces épreuves, cet élu dit reconnaître qu’ils n’ont pas comme tâches de payer les frais aux élèves ou construire des routes. “Mais étant humain, il est bon pour moi de partager le peu que j’ai avec ma population”, a-t-il dit au microphone de notre confrère Joseph Ndekpele de la RTRP/Gbadolite.

Les bénéficiaires de ce geste n’ont pas manqué de remercier l’honorable Thino Mokili Agiwe. Ils ont par l’occasion reconnue à ce digne fils de Mobayi-mbongo, la volonté et le souci d’aider sa population.

Rappelons que depuis un certain temps, cet élu du territoire de Mobayi-mbongo se démarque par des actions caritatives et philanthropiques vis à vis de sa base.

Par Rodrigue Kolaba ✍




Kasaï Central : Les FARDC se soumettent au salongo initié par le Gouverneur John Kabeya

Depuis son accession à la tête de la province du Kasaï Central, le Gouverneur John Kabeya Shakayi a mis en place plusieurs initiatives pour le décollage de sa province.

Parmi ces initiatives louables par la population kanangaise en particulier et centre-kasaïen en général, il y a l’opération Kananga Propre qui se traduit par le salongo chaque samedi matin.
Ce samedi 23 juillet 2022, la population kanangaise était surpris de voir les militaires FARDC sur toutes les artères de la ville de Kananga notamment à la route nationale n°1 avec chacun un outil de travail en train de déboucher les caniveaux.
Selon quelques militaires contactés par notre rédaction le Salongo fait partie des tâches primordiales.
“Nous devons accepter la décision de l’autorité provinciale comme notre déontologie nous exige”, a déclaré un militaire sur notre micro.
Pour la population, le fait que les militaires se soumettent au Salongo, désormais ce service civique deviendra obligatoire et répréhensible.
Il sied de reconnaître que John Kabeya fait partie des excellents gouverneurs du Kasaï Central, car durant son mandat la ville de Kananga reste propre et une brigade est mis sur pied pour l’assainissement et l’évacuation des immondices qui étouffaient les artères principales et les endroits publics.
Le Salongo est désormais chaque samedi matin à Kananga. Pendant ces heures, il est interdit aux commerçants d’exercer leurs commerces.
Par Maurice SHAWANGA BASUANZAMBI ✍️




Butembo : les finalistes appelés au bon sens après les épreuves de l’examen d’État 2022

Le parlement d’Enfants de Butembo-Lubero félicite tous les finalistes de l’examen d’État édition 2022 et les appellent à cultiver les bonnes valeurs tout au long de leur vie, car la fin de l’examen ne signifie pas les désordres. 

C’est ce qu’a dit Kambale Bangaghe Reagan, Président du Parlement d’Enfants au cours d’un entretien avec la RTSB ce jeudi 21 juillet 2022. Il a dit, je cite : “Nous encourageons les finalistes pour leurs épreuves, particulièrement pour le travail qu’ils ont réalisé (chacun ce qu’il a réalisé). Après les examens, ils ne doivent pas penser que c’est vraiment la fin pour ne pas se livrer aux antivaleurs et ils doivent attendre les résultats dans le calme” fin de citation.

Par REAGAN MALIKIDOGO.