0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:3 Minute, 11 Second

Les calculateurs de l’ancien comité de gestion de la société des Postes et Télécommunications se sont perdus à la sortie de la dernière ordonnance présidentielle nommant les mandataires des entreprises publiques.  Animés d’un sentiment impur, ces hommes ont eu le culot d’utiliser abusivement le nom et le visage du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi pour assouvir à leur appétit de vengeance.
Tenez, leurs attentes déboussolées, ils recourent à une certaine presse pour contester savamment à la signature du chef de l’État Félix Tshisekedi.  Comment?
Le voilà exhumés un dossier sur la gestion du patrimoine immobilier de la SCPT (ex-Poste) avec l’unique objectif  de déstabiliser le comité de gestion dirigé savamment par le Directeur Général Didier Musete.  Comme toujours, Le Télégramme du Congo, votre journal, s’est donné un exercice professionnel en multipliant des entretiens avec les agents et cadres de cette entreprise pour savoir un peu plus.
Les consultés avouent et reconnaissent l’existence des  correspondances du ministère de tutelle et même de la Présidence de la République à cette période qui couvrent les délibérations du Conseil d’Administration de la SCPT.
Pour cet échantillon, la réponse à cette affaire de la gestion des sites de SCPT est unanime à savoir : un règlement de compte  contre l’équipe de Didier Musete. Les délibérations du Conseil d’Administration avec quitus du ministère de Tutelle comme de la Présidence de la République ont été jetées en pâture par ces calculateurs en mal de positionnement.
Voici comment la mauvaise foi de certains congolais assoiffés des postes ont l’imagination cynique et fertile au mensonge. Vérifiable, aucun site de la SCPT n’est bradé ni spolié comme le prétendent les ex-mandataires de cette entreprise.
L’historique atteste que la SCPT était victime de son patrimoine riche en immobilier par le régime  du pouvoir passé suite à l’absence de certains titres immobiliers de ces sites confirme un routier de la Poste avant d’ajouter : « C’est irrespectueux de citer même le chef de l’État dans ces genres des sottises».

Par contre, ces derniers dénoncent les ex-mandataires de la SCPT en complicité avec les anciens ministres, députés, et autres personnalités de l’ancien régime qui ont eu à brader le patrimoine de la SCPT.
La grande question est : « Fallait-il continuer d’observer impuissamment cette perte du patrimoine de la SCPT ?” Niet répond l’équipe de Didier Musete.

Aujourd’hui, ils reviennent en donneurs des leçons en utilisant des tabloïds

Le Directeur Général Didier Musete arrive à l’ère même ou l’Inspection Générale de Finances où le contrôle devient à priori, à posteriori  voire-même le contrôle concomitant.  Ces méthodes de contrôle ont dissuadé au point que le résultat dévient palpable actuellement. Le ministère de l’Urbanisme et Habitat associé à ces contrats pour attribuer l’autorisation de bâtir à qui de droit c’est-à-dire au propriétaire de la SCPT et non aux locataires révèle un autre routier.

Un cas d’illustration du site de la SCPT avec Simmokin au pont Gaby.

Un partenariat en bonne et du forme accompagné d’un avenant a été signé pour préserver l’intérêt de la SCPT. Comment la méchanceté peut amener ces gens à ignorer ou à oublier la simple définition d’un avenant écrit au point de méconnaître les rudiments du droit commercial ? S’interroge un routier de la SCPT.
Soulignons encore un autre aspect non négligeable de cette mise en valeur de ces sites à savoir la sécurité.  Le cas de Victoire comme celui de pont Gaby aux encablures du stade de Martyrs où les sites de la SCPT servaient de cavernes des kuluna. Grâce à la signature de ce partenariat avec Simmokin, ces inciviques en débandade sont récupérés et réintégrer par le Service National puis envoyer à Kanyama Kasese. Frappés des cécités et animés par un sentiment impur, ces assoiffés du pouvoir remuent à tort les plumes de certains journalistes pour assouvir leur vengeance.
Affaire à suivre.

Par Gérard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires