0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:3 Minute, 19 Second

Ce qui se passe à l’Est du pays est l’affaire de tous les coins de la RDC et de tout congolais de mettre main dans la patte pour bouter hors état de nuire l’ennemi de la République.

C’est une franche façon de la population nord ubangienne d’exprimer leurs ras-le-bol face aux tentatives de la balkanisation de la RD Congo ainsi que l’agression Rwandaise qui grimpe déjà l’escalier.

Sans doute, la ville de Gbadolite est tournée en ébullition les avants-midi de ce mercredi 02 novembre 2022. C’était la réponse musclée des populations à l’appel de l’autorité provinciale à obtempérer une journée ville morte, en vue d’exprimer leur soutien aux FARDC commis aux fronts et qui font face à l’agression Rwandaise et les ennemis de la République.

Un mot d’ordre respecté

A cela, cette gigantesque marche organisée par la société civile sur initiative de l’autorité provinciale a vu tous les Agents et fonctionnaires de l’État, les membres des partis politiques de la majorité et l’opposition, des confessions religieuses, élèves et étudiants descendus dans les rues pour montrer leurs colères. Débuter à la maison communale de Gbadolite, les manifestants ont en scandant des chants des mécontentements parcourus les grandes artères en passant par la place dite de l’unité – Guest-House – boulevard Mobutu jusqu’au gouvernorat comme point de chute.

On pouvait lire sur des effigies : ” La province du Nord Ubangi dit NON à la balkanisation de la RDC et soutien le président Félix Tshisekedi avec les FARDC “.

Dans leur mémo adressé au chef de l’État Félix Tshisekedi, les manifestants ont interpellés la communauté internationale et particulièrement le conseil de sécurité des Nations-Unies à sortir de son profond silence de sommeil face aux atrocités et terreurs injuste perpétrées à l’endroit des peuples de l’Est de la RDC.

” Nous, population de la province du Nord Ubangi, voulons la paix, la tranquillité et la quiétude sans lesquelles le pouvoir public ne saurait nous ouvrir une vie meilleure, paisible et pacifique. C’est dans ce cadre que nous condamnons avec une véhémence et la dernière énergie l’agression de notre pays la RDC par la République du Rwanda et les soutiens avérés tant sur le plan militaire que logistique de ce même pays au mouvement rebelle du M-23, mettant en danger la vie des milliers de nos frères et soeurs compatriotes en les obligeant à quitter régulièrement leur lieux des résidences habituels, aggravant ainsi la situation humanitaire déjà très préoccupante dans l’Est du pays, sans oublier des milliers des morts déjà enregistré “.

Ainsi, face à cette tragédie, la population du nord ubangi exige la mobilisation générale de toutes les forces vives à travers le pays pour interpeller la communauté internationale à prendre ses responsabilités. De ce fait, tous à l’unisson manifestons notre compassion à nos compatriotes purement affecté par ces atrocités.

Les manifestants se rangent tous derrière leur gouverneur Malo Mobutu Ndimba pour soutenir indéfectiblement le président de la République Félix Tshisekedi pour toutes les actions initiatives, les démarches entreprises en fin de rétablir la paix sociale et la tranquillité tant à l’Est de la RDC que sur toute l’étendue du pays.

Et comment la population nord ubangienne a-t-elle accueillie l’expulsion de diplomate Rwandais en RDC ?

Tayma Taylor Zalo, président de la société civile poursuit le mémo en disant. ” Nous saluons avec beaucoup d’acclamation l’expulsion de l’ambassadeur véreux du Rwanda en RDC, monsieur Vincent Karega et appelons notre gouvernement national à l’annulation de tous les accords signé avec ce pays belliqueux qui ne cesse de terrorisé nos compatriotes. La république démocratique du congo restera uni et indivisible, a-t-il conclu.

De son côté, le gouverneur de province qui a personnellement réceptionné leur mémo a promis le transmettre fidèlement à qui de droit, tout en saluant l’engagement pris par la population et a appelé celle-ci à demeurer vigilant tout en dénonçant les suspects.

Notons que les activités socioéconomiques paralysé avant la marche ont repris timidement dans les après midi après celle-ci.

Rodrigue Kolaba ✍🏻

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires