0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:58 Second

Le territoire de Demba dans le Kasaï Central connait, ces derniers temps, une hausse du taux de mortalité néonatale et maternelle qui inquiète plus d’un observateur. Selon des sources médicales, rien que pour le mois d’août 2022, plus de 16 nouveaux-nés sont morts sans que cela ne puisse attirer l’attention des autorités provinciales et nationales. À côté de cette funeste statistique, on signale également la mort de plus 11 femmes liée aux complications de l’accouchement.

En croire nos sources, plusieurs causes sont à la base de cette situation macabre parmi lesquelles : le manque criant du personnel qualifié, la méthodologie dépassée de certaines sage-femmes qui assistent les mères pendant le travail d’accouchement, le non-respect de la planification familiale, le manque de produits pharmaceutiques ainsi que les mauvaises conditions médicales.

Les acteurs de la société civile de Demba demandent aux autorités compétentes de prendre à bras le corps la situation de Demba en dotant l’hôpital général de référence de Demba avec des matériels de dernière génération. De même, ils demandent l’affectation à Demba des sages-femmes très compétentes et la remise à niveau de ceux qui qui sont déjà en service.

Érick djouma chauria✍️

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
75 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
25 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mbalo mvula Claudine

Vraiment pour quoi ça mon Dieu que les autorités compétentes faces rapidement le nécessaire auprès du partenaire (UNFPA) avec les autres.