0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 10 Second

Deux semaines après sa suspension pour mégestion et malversation à la tête de l’Institut National de Statistiques, Serge Bokuma Onsiti soumet Christian Mwando en tentation en bloquant le bon fonctionnement de l’Institut National des Statistiques.

Pendant que la cérémonie de remise et reprise est attendue avant que la nouvelle dirigeante prenne momentanément la gestion de l’INS, l’adjointe du Directeur Général suspendu se retrouve dans l’impossibilité de prendre le fauteuil faute d’inaccessibilité aux installations de ladite institution. Serge Bokuma veut à tout prix se maintenir au pouvoir en opposition à Christian Mwando, le Ministre d’État du plan qui l’a nommé, comme ce fut le cas autre fois qu’il fut suspendu.

Des sources proches de l’INS nous apprennent que le DG ad-intérim en suspendu aurait manipulé le personnel de l’Institut National des Statistiques avec des pièces sonnantes pour se maintenir en fonction. Pour intimider ceux qui se dressent sur son chemin en voulant l’exécution de la décision de la hiérarchie qui l’a suspendu, Serge Bokuma se servirait du parti au pouvoir, où il prétend avoir des relations qui le soutiennent pour s’opposer à cette décision de Christian Mwando.

« La logique de l’administration n’est-elle pas celle qui stipule que celui qui nomme est celui qui peut démettre ? Le Ministre du plan est astreint de faire exécuter sa décision peu importe les relations et l’appui de serge Bokuma », a martelé la source sous couvert d’anonymat.

Par Chilassy Bofumbo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires