0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 43 Second

C’est une première à Kisangani ; le centre hospitalier Shoukrani doté de deux ambulances médicalisées. Mercredi 18 août 2022 ; le maire de la ville de Kisangani préside la cérémonie de la mise en service de ces hôpitaux mobiles en quelque sorte.

Situé dans la commune Kabondo au point kilométrique six, le centre de santé Shoukrani vient de se doter de deux ambulances médicalisées et un lot important des masques de protection ; un don issu du partenariat entre la fondation Madeine Nikomba Sabangu et ses partenaires Sud coréens.
Ce don intervient après la remise des équipements du bloc opératoire au même centre a mentionné monsieur Jean ; représentant du consortium des organisations sud coréennes.

Pour sa part le docteur Trésor Lingombele ; médecin directeur dudit centre a tenu à expliquer à l’assistance qu’est ce qu’une ambulance médicalisé ; qui est en fait un véhicule doté des équipements sanitaires nécessaires pour administrer les premiers soins de santé aux patients se trouvant loin d’une structure médicale pour une prise en charge efficace.

Le médecin directeur de Shoukrani a tenu à préciser que ces ambulances médicalisées sont mises à la disposition de toutes les structures de santé de la ville et pas uniquement pour les patients désirant suivre les soins à Shoukrani.

Pour se faire, la ville sera subdivisée en deux zones . La zone EST part du boulevard du 30 juin jusqu’à l’aéroport de Bangboka tandis que la zone OUEST comprend la partie allant du boulevard du 30 juin jusqu’au beach Lindi.

Prenant la parole pour la circonstance ; docteur Francis Baelongandi ; chef de division de la santé dans la province de la Tshopo a souligné l’impérieuse nécessité de la formation des médecins urgentistes et l’équipement des hôpitaux avec les matériels nécessaires tels que ceux qui se trouvent dans ces ambulances médicalisées.

Jean Louis Alaso ; maire de la ville de Kisangani appelle les motards et tous les usagers de la voirie urbaine de bien vouloir laisser libre passage à ces ambulances qui ne sont pas à confondre avec le corbillard.

Par Sébastien Mulamba

 

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires