0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 53 Second

L’Etat de Droit à l’épreuve à la Cour d’Appel et au Barreau du Haut Katanga : “les actions judiciaires introduites contre trois Bâtonniers de l’Ordre des Avocats ( Haut Katanga et Lualaba) et Avocats du barreau du Haut Katanga à Lubumbashi plus un Professeur de l’université de Lubumbashi pour faux, usage d’un faut et association des malfaiteurs sous R P 15.421/ CD, RP : 15.413 et RP:15414 “.

Nous venons de lire sur le valve du Tribunal de Grande instance de Lubumbashi trois citations directes affichées contre les deux anciens Bâtonniers du barreau de Lubumbashi, un Bâtonnier en fonction de Lualaba ,  Avocats  et un Professeur de l’université de Lubumbashi, les affaires inscrites sous RP 15.412/CD , RP 15.413/ CD  et R P 15.414 / CD dans les affaires de faux , usage de faux et association des malfaiteurs commis dans l’exercice de leur fonction en qualité des membres du conseil de l’ordre des avocats.
Il est reproché à ces derniers d’avoir participé et détourné une somme de 27.500 $ ( vingt sept mille dollars américains consignée au Barreau de Lubumbashi par  Monsieur Joseph Kitangala Kabala en date du 17 Octobre 2007 et  05 Mai 2008 au profit de Monsieur Augustin Mota.

Nous pouvons lire au valve du Tribunal de Grande instance sur trois reçus que les exploits seront publiés au journal officiel selon les règles de l’art au motif, leurs résidences et domiciles ne sont pas connus.

Il est également fait mention du silence de Madame le Bâtonnier de l’ordre des avocats du barreau du haut Katanga qui couvre ces avocats malfrats et incriminés.
Certains avocats qui ont requis l’anonymat interpellent le Bâtonnier Jean Claude Muyambo Kyassa , en sa qualité d’un ancien Bâtonnier de l’ordre des avocats de ce barreau de Lubumbashi.
À eux d’ajouter :”  Nous assistons à une humiliation sans précédent de l’ordre des avocats et l’avocat à Lubumbashi à cause de cette affaire si les autorités ordinales n’interviennent pas et négocient avec Monsieur Joseph Kitangala Kabala, qui déjà en 2003 avait une procédure d’annulation de test ( concours d’admission à la profession d’avocat).

Le citant Joseph Kitangala Kabala, promet une autre action civile contre le barreau du haut Katanga tel qu’il ressort  de la citation directe pour Obtenir la réparation contre tous les  dommages qu’il a subis.

Les Bâtonniers et Avocats déférés devant le TGI  sont :

1. Bâtonnier Cyrille Ngoy kyobe
2. Bâtonnier John kalala kabamba
3. Bâtonnier Adolphe Bambi kabashi
4. Maître Monga Mutoke
5. Maître Jean Paul kitenge kabundji
6. Maître Patrick Mulowayi kabeya
7. Maître Jean Pierre kuboya tshipama
8. Maître Malala Masshoula
9. Maître  Willy kangweja Ntabu
10. Maître Pilato Yakima.

Ces procès vont  justement ternir l’image de l’avocat,  éclabousser l’ordre de tous les avocats à travers la République mais aussi diminuer le prestige de l’avocat qui, du reste n’est pas suffisamment protégé.

Toujours dans le même chapitre , un dossier est devant le Tribunal de Grande instance de Lubumbashi contre la République Démocratique du Congo sous R C 33 278  à cause d’un avis émis par le parquet général près la cour d’appel du haut Katanga qui a violé manifestement et méconnu les droits de la défense de Monsieur Joseph kitangala kabala dans un deal entre le Professeur Augustin Muhota et le Parquet général du haut Katanga.

Nous restons sous vigilance et nous espérons que le tribunal de grande instance de Lubumbashi, une fois saisi, dira le droit, l’avocat n’ayant ni privilège de juridiction ni  immunités.

Par Ilunga Nsenga Marco, Journaliste d’investigation, depuis Lubumbashi.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires