0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:59 Second

Face à la crise alimentaire que fait face la province du Kasaï Central. La nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) section du Kasaï Central, accuse certaines agences des Nations-Unies.

Albert Ngalamulume, Coordinateur provincial de cette structure en province, révèle que l’origine de la crise qui sévit remonte à plusieurs années depuis que les organismes humanitaires de Nations-Unies ont levé l’option de distribuer de l’aide financière en cash aux paysans en lieu et place des vivres.

Cependant cette aide humanitaire aurait fait abandonner aux cultivateurs, leurs travaux champêtres.

Par contre ces défenseurs de droit de l’homme au Kasaï Central, recommandent à l’État Congolais d’instruire les agences qui distribuent d’argents aux paysans à conditionner cette aide notamment à la présentation d’un projet agricole par les bénéficiaires.

Depuis un moment, la ville de Kananga dans la province du Kasaï Central, fait face à une flambée et rareté de denrées alimentaires.

Plusieurs aliment de base sont devenus rares sur les différents marchés publics et celà a excité la flambée de prix. Une souffrance pour plusieurs familles démunies et un grand fléau pour arriver à l’autonomisation de la femme et fille du Kasaï Central.

Par Érick Djouma Mulumba/ Radio de la femme✍️

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires