0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 29 Second

Le DG a.i. de la CNSS / RDC, le Dr. Jean-Simon Mfuti se dit très satisfait des résolutions issues du séminaire des responsables en charge de la formation et du développement des compétences des organismes de prévoyance sociale de la zone CIPRES (Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale), organisé par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale de la RDC du 25 au 29 juillet 2022 à l’hôtel Béatrice à Kinshasa.

Pendant cinq jours les participants venus des différents pays de la zone CIPRES
notamment, le Bénin, la Guinée Bissau, le Burkina Faso, le Sénégal, la République du Congo, le Togo, le Niger, le Comores, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Gabon et la République Démocratique du Congo ont réfléchi sur la problématique de la formation et de développement des compétences du personnel des organismes de prévoyance sociale.

Selon le Dr. Jean-Simon Mfuti, D.G. a.i de la CNSS / RDC, il est illusoire de penser développer la sécurité sociale sans se préoccuper tout d’abord de ses animateurs.

“L’amélioration de l’efficacité professionnelle à travers la formation et le développement des compétences représente une dimension essentielle de la gestion des organismes de prévoyance sociale, car la meilleure performance de ces organismes est généralement le reflet de la qualité du capital humain dont ils disposent”, a martelé le DG a.i de la CNSS, le Dr. Jean-Simon Mfuti.

De son côté, le Secrétaire Général à la Prévoyance Sociale, Monsieur Jean Masasu, a indiqué que les organismes de Prévoyance Sociale qui font face aux multiples attentes de la population ont besoin de disposer d’un capital humain qualifié et dynamique, apte à répondre aux défis majeurs d’efficacité et d’amélioration de la qualité des services à fournir aux usagers de la sécurité sociale.

Pour sa part, l’Inspecteur Marco Andria Manalina, Représentant personnel de Madame Genrique Djukam Bouba, Secrétaire Exécutif de la CIPRES, note que, le capital humain est reconnu comme l’objet principal permettant de faire face à tous les contextes, ainsi sa préoccupation assure un climat de travail stimulant.

Quant à Madame Claudine Ndusi, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, elle dit retenir de ce séminaire que la formation et le développement des compétences occupent une place de choix dans l’administration des organismes de prévoyance sociale, car il n’est pas possible d’améliorer le rendement de nos caisses si nous n’arrivons pas à une meilleure compréhension de leur responsabilité.

À cet effet, la Ministre Claudine Ndusi félicite les participants à ce séminaire qui, grâce au fruit de leurs échanges viennent de jeter les bases d’un travail de longue haleine devant aboutir au développement des compétences des personnes en charge de la gestion des ressources humaines.

Madame Claudine Ndusi encourage les dirigeants des différentes Caisses Nationales de Sécurité Sociale de la zone CIPRES et le comité d’organisation dudit séminaire de prendre les dispositions nécessaires afin de mettre en œuvre dans un élan de réflexion les recommandations issues de ces travaux.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires