0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 2 Second

Le Porte-parole du gouvernement congolais, le ministre Patrick Muyaya n’a pas été tendre ce mercredi 20 juilllet 2022 face aux puissances Occidentales. Selon lui, la Communauté Internationale est co-responsable de la guerre dans l’Est de la RDC.

Invité à la conférence de presse organisée ce mercredi 20 juilllet par le ministre Patrick Muyaya sur les aires protégées en danger en RDC, le ministre du Tourisme, Modero Nsimba, a souligné que le pays perd entre 4 et 6 millions de dollars depuis l’agression du Rwanda, à travers les rebelles du M23 .
Le porte-parole du gouvernement a souligné que l’essentiel de cette guerre avec le M23 se déroule dans une zone protégée du parc de Virunga.
Le Ministre du Tourisme Modero Nsimba a quant à lui précisé que cette situation a notamment entraîné la fermeture du site de Rwanguba mais aussi du poste frontalier de Bunagana qui contribuait favorablement à la santé de l’économie congolaise.
Il a également rappelé la fermeture des activités touristiques dans cette zone suite à l’occupation des sites touristiques par les rebelles du M23, la destruction de l’habitat naturel des gorilles de montagne, etc.
“On ne peut pas nous demander de conserver la plus grande quantité d’eau douce et la plus grande superficie d’aires protégées d’Afrique et faire venir le M23-Rwanda pour nous faire la guerre dans ces mêmes aires protégées”, at-il déclaré.
Et d’ajouter : « Nous perdons, à cause de cette guerre, d’abord des emplois. Parce qu’il y a fermeture du site de Rwanguba. Avec nos partenaires, nous étions dans un projet de construction d’une centrale de 28Mw et de deux autres centrales. Tous ces projets de développement de projets touristiques dans cette zone sont en arrêt et quantifié à plus de 70 millions USD uniquement pour la zone de Rutshuru. Et si on parle de la fermeture de la zone de Bunagana, mon collègue des finances peut donner, je pense qu’on perd pas moins de 4 à 6 millions de dollars par semaine ».
Le ministre du Tourisme estime également que le parc des Virunga devrait être géré par les militaires, d’autant plus que la province du Nord-Kivu est assiégée.
Le ministre de la Communication et des Médias a également indiqué que la communauté internationale est co-responsable de la guerre dans l’Est de la RDC. Selon lui, il peut faire plus que des déclarations diplomatiques car “les drames perdurent après 25 ans”.
Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires