0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 21 Second

Comme Jean-Marc Kabund avant-hier, Frank Diongo n’a donné la moindre chance à Félix Tshisekedi lors de sa conférence de presse du mercredi 20 juillet 2022. 

Le président du MLP, qui a appelé au rejet de Félix Tshisekedi, a critiqué tous les projets lancés dans le pays qu’il considère comme “un détournement ou une tentative de détournement”. 

Il y a les Fatshisekedistes et les Étienne Tshisekedistes. Comme les Fatshisekedistes ne sont plus sur la bonne voie, nous les Étienne Tshisekedistes, nous nous séparons d’eux“, tels sont les propos de Franck Diongo, président du Mouvement Progressiste Lumumbiste (MLP). Alors qu’il était jusque-là un fervent partisan du Président Félix Tshisekedi.

Il estime aussi que le régime de Tshisekedi est vu aux yeux du peuple congolais comme un espoir de déception parce qu’il n’a pas coupé le cordon ombilical avec les anti-valeurs qu’ils ont combattues avec son maître Etienne Tshisekedi. 

Franck Diongo soutient que le régime actuellement au pouvoir constitue une menace sérieuse pour la démocratie, l’unité, l’avenir de la nation et le destin. Et constitue aussi un obstacle au destin de la société libre et prospère, a annoncé Frank Diongo.

Franck Diongo appelle les Congolais à barrer la route à Félix Tshisekedi et se portera candidat à la Présidentielle de 2023.

 “Ce pays se porte très mal dans tous les aspects de la vie nationale. Le MLP ne partagera pas ce bilan largement négatif. Au lieu de cela, le MLP s’est engagé à le réprimer. D’où l’annonce par le MLP de la candidature de Franck Diongo à la prochaine élection présidentielle , a-t-il déclaré.

Par Joseph Lounda

Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires