0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 44 Second

L’acquittement de Vital Kamerhe et consorts fait couler beaucoup d’encres et de salives. Plusieurs voix s’élèvent pour condamner cette décision de la justice congolaise qualifiée d’inique et de politique.

C’est le cas de l’ACP de Gentiny Ngobila, l’AFDC de Bahati Lukwebo et de Godé Mpoyi, Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa.

Ce mercredi 13 juillet 2022, le célèbre mouvement citoyen pro-démocratie “Biso Peuple” était en sit-in devant la Cour de Cassation pour dire NON à l’acquittement de Vital Kamerhe et tous les prévenus dans l’affaire dite de 100 jours.

L’objectif de ce sit-in était de demander au Procureur Général Près la Cour de Cassation au travers d’un mémorandum d’aller en cassation contre la décision d’acquittement rendue par la cour d’appel de Kinshasa- Gombe dans le procès de 100 jours.

Du côté de l’UNC, le parti cher à Vital Kamerhe, l’on ne veut pas entendre un autre son de cloche sur cette affaire. Ces cadres et militants n’hésitent pas à proférer des injures et des menaces à tout celui qui ose élever la voix contre cet acquittement de Vital Kamerhe.

Alors que les activistes de Biso Peuple manifestaient pacifiquement devant la Cour de Cassation, cette ambiance a été brusquement et brutalement arrêtée par les militants de l’UNC conduite par le tristement célèbre Lionel Kalubi. Entourés puis attaquer, les activistes de Biso Peuple étaient systématiquement et copieusement bastonnés par Lionel Kalubi et ses camarades militants de l’UNC.

Bilan, plusieurs blessés parmi les activistes; vol des téléphones et autres biens de valeur; affiches, bandéroles, calicots, mémorandum des manifestants déchirés par les agresseurs de l’UNC.

Pour l’UNC Lionel Kalubi, “les activistes de Biso Peuple sont instrumentalisés par le Président du Sénat Modeste Bahati, voilà pourquoi, moi et mes camarades de l’UNC avons empêché cette manifestation politique”, a-t-il soutenu.

Répondant à la diffamation de Lionel Kalubi, Gauthier Müller Kasongo Ilunga, Coordonnateur du mouvement citoyen Biso Peuple dénonce et condamne avec la dernière énergie la violence des militants de l’UNC.

Selon lui, son mouvement n’est pas inféodé à la politique et rappelle que Biso Peuple est une organisation de la société civile engagée depuis plus de 5 ans dans la lutte contre la corruption et la promotion de la démocratie.

Gauthier Müller Kasongo Ilunga dit ne pas craindre la menace de l’UNC et promet d’aller jusqu’au bout dans cette affaire.

“Si Vital Kamerhe est innocent, c’est à la justice de nous montrer le vrai coupable et de nous dire où sont les 50 millions des contribuables congolais. Parce qu’avant d’initier ce procès de 100 jours, le Ministère public devrait avoir suffisamment des preuves. Sinon c’est sera le théâtre de chez nous et l’assassinat de l’Etat de droit”, a-t-il renchéri.

Pour rappel Vital Kamerhe et consorts étaient condamnés en 1er et 2ème degrés pour le détournement de plus de 50 millions de dollars américains destinés à la construction de maisons préfabriquées des militaires et policiers. Contre toute attente, Vital Kamerhe et ses co-accusés ont été acquittés le mois de juin dernier par la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

“Cette manière de l’UNC d’étouffer la liberté d’expression et de s’en prendre aux activistes des mouvements citoyens qui manifestent pacifiquement, expose Vital Kamerhe, lui qu’on qualifie à tort ou à raison de pacificateur”, a réagit un observateur.

Par Gabriel Mohindo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires