0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 14 Second

Depuis le début de la saison sèche en RDC, le prix du passage (un coup rapide de sexe) est monté en puissance à Kananga dans la province du Kasaï Central. Il quitte 2000Fc et grimpe à 5000 Fc.

Selon les professionnelles de sexe, la saison sèche est une période où chaque personne à besoin de se libérer de froid. Raison pour laquelle le prix du passage a haussé.

Depuis 2018, le taux de la prostitution a haussé à Kananga. Cette montée en puissance de ce vieux métier du monde est motivée par la pauvreté et le chômage des jeunes filles.

Plusieurs jeunes filles expertes en prostitution s’exposent et s’exhibent avec des habilements sexy dans tous les coins chauds de la ville de Kananga notamment dans la cour de la Division de la Jeunesse du Kasaï Central pour attirer les obsédés sexuels.

Dès 21h à Kananga toutes sortes de filles défilent aux environ de la Division du Genre, Famille et Enfant juste à proximité de l’hôtel Med et station de Monaluxe. A ces endroits, la prostitution se pratique à ciel ouvert et au vu et au su de tout le monde. Tout reste à croire qu’il s’agirait d’une complicité entre les santinelles et ces vendeuses de sexe.

Pour certains conducteurs de motos, la prostitution est un paradis. Malheureusement, ce soi-disant beau moment ne dure pas.

Aux autorités provinciales de prendre leurs responsabilités en mains pour éradiquer ce fléau.

Affaire à suivre.

Par Érick Djouma Mulumba✍️

Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
100 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires