0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 38 Second

La jeunesse du Nord Ubangi est descendue dans les rues de la ville de Gbadolite, ce samedi 25 juin 2022 pour dire NON aux pays commanditaires de l’agression de l’Est de la RDC via les rebelles du M-23.

C’est dans ce sens qu’une marche patriotique de soutient aux forces armées de la République Démocratique du Congo ( FARDC ) est organisée ce samedi 25 juin à Gbadolite, chef-lieu du Nord Ubangi. Sous le rythme de la fanfare kimbanguiste, les jeunes des différentes structures composant le Conseil Provincial de la Jeunesse et de la Société Civile ont sillonné les grandes artères de la ville en déclamant des chassons contre le Rwanda. “Toboyi bitumba” (ndlr : Nous disons non à la guerre).

Débuté à la place de l’unité, cette marche a eu comme point de chute la Mairie où un mémo adressé aux ministère de l’Intérieur et Sécurité ainsi qu’à la présidence a été lu puis déposé. Nous, Jeunesse du Nord Ubangi, venons par l’occasion montrer à la face du monde que notre pays est l’objet de l’agression de Rwanda via les rebelles terroriste du M-23 sous la barbe de la communauté internationale. Pouvait t-on écouter dans cette déclaration lu par Olivier Akpaba, Porte Parole de la circonstance.

“Nous déclarons notre soutien indéfectible aux FARDC qui sont au front et nous compatissons avec toute la population meurtrie à l’Est durant des décennies”, peut-on lire dans leur déclaration.

Pour la Jeunesse du Nord Ubangi, cette unième agression Rwandaise, constitue une violation délibérée de l’intégrité du territoire national congolais dans le but de troubler la paix et perturber la quiétude de cette population innocente.

Eu égard de tous ce qui précède, ces manifestants ont formulé des recommandations et demande au gouvernement de rompre immédiatement toutes les relations diplomatiques avec le Rwanda et son complice l’Ouganda, de réouvrir le centre d’entraînement commando de Kota-koli et Gbetu au Nord Ubangi afin de mettre en place une unité spéciale, qui, dans le cadre des réformes des FARDC pouvant pacifier l’Est de la république. Et au peuple congolais et surtout la jeunesse de se tenir prêt pour répondre à l’appel du gouvernement au cas où un service militaire obligatoire serait instauré conformément à l’article 63 alinéa 2 de notre constitution.

Pour ne citer que celles là, pouvait t-on écouter dans la déclaration de ces jeunes qui ont ouvertement demandé au Rwanda de retirer ses troupes sur le sol congolais.

Pour sa part, le Maire de la ville de Gbadolite qui les avaient reçu les avaient remercié sincèrement pour cette initiative qui montre combien le congo est UN et restera INDIVISIBLE et leur a promis de transmettre fidèlement leur mémo à qui de droit. Joseph Molegbe Damba avait aussi exhorté ces jeunes à bien gérer l’opération des collectes des fonds qu’ils ont lancé pour soutenir les FARDC à l’Est au front.

Rappelons que l’opération de collecte de fonds que ces jeunes ont lancé débute ce dimanche 26 juin dans des églises et s’étendra dans d’autres milieux publics à partir de ce lundi 27 juin 2022 pouvant permettre aux FARDC d’envoyer à
ceux qui sont au front à l’Est.

Par Rodrigue Kolaba.

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires