0 0
Read Time:2 Minute, 13 Second

Les candidats gouverneurs ont défilé le mercredi 04 mai devant les députés provinciaux pour exposer leurs projets de gouvernance.
Sans déroger à la règle, le candidat Christophe Kisolokele Tusimbana s’est apprêté, lui-aussi, à cet exercice démocratique.
Dans un langage clair, ce candidat a réussi à captiver son auditoire composé des honorables députés provinciaux spécialement par un discours bien structuré, dans lequel il a défini les axes prioritaires de son programme de gouvernement.
Le candidat Christophe Kisolokele met l’homme au centre de son projet de société. Une fois élu gouverneur, l’homme sera au centre de ses préoccupations, par l’amélioration de ses conditions existentielles.
En clair,  L’homme d’abord de Christophe Kisolokele s’inspire de la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le peuple d’abord. C’est dire combien il compte travailler en symbiose et en bonne intelligence avec l’autorité suprême du pays pour amorcer le développement du Kongo Central et le vivre ensemble communautaire dans cette partie du pays.
En second lieu, le candidat Christophe Kisolokele a l’ambition de matérialiser la prophétie de son grand père, Mfumu Kimbangu qui a prédit que le Kongo sera dirigé par les Congolais capables de cultiver l’amour du prochain et nos valeurs propres. C’est le sang du prophète Simon Kimbangu qui crie fort à travers la personne de son petit-fils Kisolokele Tusimbana afin de redonner un nouvel élan, un second souffle au Kongo Central pour amorcer son émergence.
Mais comment prêcher l’unité des Ne-Kongo au moment dans sa propre maison, il règne la division. Christophe Kisolokele a répondu à cette interrogation : ” Nous ne sommes pas divisés, mais plutôt séparés“. Et d’ajouter : ” J’ai personnellement beaucoup d’estime pour notre aîné Papa Simon Kimbangu Kiangani avec qui nous partageons la même éducation, même foi chrétienne nous léguée par nos pères”.
Vu le succès récolté et l’attention faite par les députés provinciaux à son égard, ses détracteurs viennent de monter une cabale contre sa personne, en propageant un faux bruit selon lequel il aurait donné à chaque député provincial une bagatelle somme 100.000 dollars américains pour que ces derniers votent en sa faveur.
Une insulte a la fois à l’endroit des grands électeurs que sont les honorables députés provinciaux, et à son endroit dont les convictions religieuses ne permettent pas pareil comportement. Il s’agit tout simplement d’une action malveillante destinée à jeter de l’opprobre sur un candidat qui a réussi, par son discours, a convaincre tout le monde sur sa capacité à faire bouger les choses.
En attendant, le Candidat Christophe Kisolokele reste confiant et remet tout entre les mains de Dieu qui est apparu à son Grand père pour sauver le Congo, l’Afrique et la race noire.

Par Décris Tshibinda

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires