0 0
Read Time:3 Minute, 9 Second

Les élections des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs de provinces profilent à l’horizon. Dans le Kongo Central, une province concernée par les dites élections, un ticket suscite tant d’espoir que d’intérêt non pas parce qu’il est 100% féminin, mais surtout parce qu’il incarne l’espoir et l’aspiration des grandes valeurs Né Kongo. Ce ticket est celui de Luntadila Nzuzi Belinda – Matundu Mbambi Annie. Après plusieurs années de gestion chaotique et catastrophique des hommes, cette fois-ci, la population a fait appel à une femme rassembleur et non la moindre pour se pointer en vue de mettre le Kongo Central sur la voie de son véritable développement.

Servir la Communauté pour le développement

Me Belinda Luntadila Nzuzi est un paradigme, connue des Né Kongo pour son souci légendaire de servir et de développer sa communauté. Raison pour laquelle Maman Belinda Luntadila Nzuzi est attendue à bras ouverts par la population qui voient en elle la seule à même d’alléger tant soit peu sa souffrance grâce à son projet de société qui vise le développement et la stabilité de cette province sacrée, chère à papa Simon Kimbangu.

Il sied de mentionner sans chichi que, Me Belinda Luntadila Nzuzi fait partie de la sainte famille Kimbangu, puisqu’épouse de Papa Jacob Kimbangu Kisolokele. Même les aveugles comprennent que cette candidature trouve le soutien total de toute la communauté kimbanguistes.

Coriace et battante, Me Belinda Luntadila Nzuzi est Avocate près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, elle lutte et milite pour les droits des femmes et prône l’humanisme afin éviter la discrimination.

Fille du Rév. Lucien Luntadila Ndala Zafwa et de Maman Jeanne Lukebawo Nkiamawete, Me. Belinda Luntadila a un parcours professionnel élogieux, par lequel elle mérite sans nul doute d’être comptée parmi l’élite congolaise en général, et l’élite féminine de sa province d’origine qu’est le Kongo Central, en particulier.

Par ses études académiques, elle a obtenu une licence en droit, option droit-privé et judiciaire qui l’a conduite à la profession d’avocat depuis l’an 2001.

Elle est depuis mai 2012, en association avec un confrère, le Cabinet Luntadila & Kindula associés qui se fraie un chemin parmi les Cabinets d’avocats de renommée tant nationale qu’internationale.

A partir de l’an 2003, elle est sollicitée comme conseillère dans différents cabinets ministériels notamment, le Ministère de la Condition Féminine et Famille ( aujourd’hui Ministère du Genre, de la Famille et de l’Enfant), Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, Vice-Primature des Besoins Sociaux de Base, Ministère des Hydrocarbures, Ministère de la Recherche Scientifique et Ministère Provincial de l’Education, Environnement, Communication et Genre… Ses loyaux services rendus à la nation au sein de ces Cabinets ministériels lui a valu l’estime tant de ses collègues que des agents et cadres de ses différentes administrations.

Qui sinon qui, pour défendre le mieux l’accès à la justice à tous sans discrimination aucune que cette femme membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), dont elle est le Rapporteur.

Par humilité, sa vision c’est de servir avec fierté son pays, sa province et donc, la nation congolaise. Pour Me Belinda Luntadila, la terre du Kongo Central est notre province et nous devons travailler pour le rendre encore plus riche.

Dans ses confidentialités, à votre rédaction Télégramme du Congo, la population du Kongo Central a donc lancé aux députés provinciaux de voter utile cette fois-ci après plusieurs mauvais choix à la tête de cette province. Leur interpellant que le Kongo Central n’a plus droit à l’erreur, le changement a désormais un nom, c’est Belinda Luntadila Nzuzi, et ce changement c’est maintenant et non demain.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires