0 0
Read Time:1 Minute, 30 Second

L’Inspecteur Général des Finances, Chef de Service, Monsieur Jules Alingete a pris part à la confèrence sur l’investissement en RDC tenue à Houston / Texas aux Etats-Unis d’Amérique du 26 au 28 avril 2022 en sa qualité d’acteur majeur dans la lutte contre le détournement des deniers publics et la corruption, paradigme substentiel à l’attrait des investissements.

Jules Alingete a utilisé des propos ayant suscité un malentendu et sorti de leur contexte par ceux qui ont voulu torpiller le bien-fondé du message de l’appel à l’investissement en RDC.

Dans un communiqué daté du 27 avril 2022, signé par Apo Ipan, l’Attaché de Presse Principal de l’IGF, Jules Alingete regrette vivement l’exploitation malencontreuse de ses propos par certaines personnes instrumentalisées par des prédateurs qui agissent dans l’ombre.

A la fin de son intervention, Jules Alingete avait martélé que : ” la RDC est un pays fréquentable où il faut venir investir au vu des avancées appréciables sur le plan du climat des affaires et de la lutte contre la corruption. En dépit de l’insécurité créée par l’activisme des groupes armés dans sa partie Orientale,  “LA RDC NE PEUT ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME UN PAYS EN GUERRE”.

Fort malheureusement, les ennemis du développement de notre pays veulent s’accrocher sur ” LA RDC N’EST PAS UN PAYS EN GUERRE” pour tenter de faire croire à nos compatriotes de l’Est que l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete dénie leurs souffrances, ce qui n’est pas le cas.

L’Inspecteur Général des Finances affirme qu’il a toujours compati à la douleur de nos frères et soeurs de l’Est de notre pays, victimes de la barbarie terroriste des groupes armés et espère avec la volonté manifeste du Président Félix Tshisekedi, Commandant Suprême des FARDC, la paix et la quiétude reviendra un jour à l’Est de notre pays.

Par Joseph Lounda

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires