0 0
Read Time:1 Minute, 59 Second

L’Eveil de la Conscience pour le Travail, l’ECT de l’honorable BALAMAGE solidaire à sa famille politique le Front Commun pour le Congo, FCC, sur la question électorale.
Animé d’un souci patriotique afin d’éviter à la RDC une implosion pendant et apres les élections de 2023, le parti cher à l’honorable Boniface BALAMAGE a organisé une matinée politique pour sensibiliser ses cadres sur les enjeux politiques sur l’eleboration de la loi électorale sous examen au parlement.
Samedi le 16 Avril 2022 sur l’avenue Kabinda 207 non loin de la chaîne nationale RTNC, au siège de l’Eveil de la Conscience pour le Travail, la question sur l’eleboration de la loi électorale a fait l’objet des “débat interne” à l’ECT.
Cette question électorale mérite une concertation au préalable de la classe politique alerte l’élu de l’île Idwi dans le Sud Kivu.
Pourquoi ? BALAMAGE s’explique : premièrement pour préserver les acquis de notre jeune démocratie surtout corriger les ratés des échéances électorales passées, la classe politique congolaise doit se pencher avant tout débat actuellement à l’Assemblée Nationale sur la question électorale qui est d’actualité pour une élaboration définitive.


Devant la presse, comme les cadres de l’ECT, BALAMAGE et le bureau politique du parti ont engagé un débat démocratique sur la nécessité des préalables.
Pour l’élu de l’île Idwi, BALAMAGE, la démocratie reste le socle de l’Eveil de la Conscience pour le Travail, d’où il fallait écouter et discuter à l’interne.
La loi électorale est un enjeu majeur pour l’organisation des élections de 2023, elle interresse tout le monde affirme l’honorable.
Aussi, à suivre de près et de fond, la loi électorale ne constitue pas un obstacle en soit, c’est plus les intentions des amis au pouvoir qui risque d’imploser le pays à un chaos après les scrutins alerte BALAMAGE.

Il démontre que cette loi électorale de 2006 a connu 17 amendements en 2011, puis elle a connu 11 amendements en 2018 nous voilà avec 4 amendements en 2022, tout ceux-ci dans le souci d’adapter la loi à l’évolution. Seulement les adversaires politiques de l’Ect et du Fcc prépare un résultat avant l’organisation de ces élections, prévient l’honorable BALAMAGE.
Par expérience, dans les commissions comme à la plénière, on peut glisser des choses qui met le pays en péril d’où la nécessité des préalable avant ce débat à l’Assemblée Nationale. Une matinée politique disciplinée a fini par un cocktail en famille.
Par Gerard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires