0 0
Read Time:1 Minute, 48 Second

9 mois depuis la promesse du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à l’Université Pédagogique Nationale, ce jeudi 07 avril 2022, le Ministre de l’ESU Mohindo Nzangi a donné le go de travaux de construction et de réhabilitation de bâtiments à côté de toute l’équipe du comité du Recteur Anastasie Masanga Maponda.

Devant un échantillon de corps scientifiques, administratifs et les étudiants, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Mohindo Nzangi s’est expliqué sur le pourquoi de ce retard alors que le Chef de l’État était personnellement ici à l’Université Pédagogique Nationale pour annoncer sa vision de modernisation.


Pour Mohindo Nzangi, le chef de l’État projete sa vision, donne la direction à suivre, c’est maintenant à nous le gouvernement, les organes techniques de mettre en œuvre cette vision a souligné le ministre.
Avant de révéler que Fatshi a mis la pression pour voir le début de ces travaux, à Mohindo d’éclairer techniquement le processus  devait être respecté comme dans un état de droits à commencer par le respect des textes à la matière, martèle cet  ancien avocat.
Avant d’avouer que même les normes du respect du processus de l’appel d’offre scrupuleusement observé reconnaît le ministre.


Aujourd’hui est un grand pour l’Université Pédagogique Nationale s’exclame l’autorité gouvernementale qui est témoin que le chef de l’État va matérialiser  toutes les promesses.
Il faira de la RDC l’Allemagne de l’Afrique a rappelé cette promesse, preuve à l’appui ce début de travaux.
Sachez aussi qu’une somme de 100 millions de dollars comme première phase mis à la disposition de  4 université à savoir l’UPN, l’Université de Mbuji-Mayi, de Kananga et de Bunia  a circonscrit Mohindo.
Deuxième  phase est en cours de financement pour moderniser les universités de Mbandaka, Kikwit, et Matadi  pour montrer et démontrer la matérialisation de la vision.


Même ceux qui ne sont pas cité sont dans le programme a conclu le ministre.
Le recteur de l’Université Pédagogique Nationale, le professeur Anastasie Masanga Maponda présente n’a dit mot à la presse  nonobstant la pression voilée de professionnels de micros.
Par Gerard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires