1 0
Read Time:2 Minute, 3 Second

La session de Mars s’annonce tumultueuse. Certains bois morts du gouvernement et d’entreprises publiques vont perdre surêment leurs fauteuils de suite des contrôles parlementaires initiés par l’honorables Mbindule et ses pairs.
Cette évidence se constate par la succession des interpellations et des actes des contrôles parlementaires qui marquent ce début de la session de Mars.
Notez, le premier sur la liste est le Ministre de l’Economie Jean-Marie Kalumba visé par une motion de défiance qui ne souffre d’aucune entorse cosigné par l’honorable Crispin Mbindule et ses pairs.

Ils l’ont déposé le lundi 21 mars 2022 au service courrier du Palais du Peuple. Un échantillon de députés signataires de ladite motion sur un total de 70 d’après la correspondance.

Hon. Crispin Mbindule

Pour l’Honorable Crispin Mbindule, initiateur de cette motion, “L’Union Sacrée ne peut pas couvrir l’incompétence d’un ministre, ni même d’un parti politique, le contrôle parlementaire ne vise que l’intérêt collectif”.

A la question de savoir sur les griefs retenus contre ce ministre de l’Economie? L’élu de Lukunga, l’honorable Eliézer Tambwe choisi comme Porte-parole des signataires répond à la presse : “Plusieurs griefs contre le Ministre de l’Economie ont été retenus par les honorables députés”.

D’apres l’Honorable Eliézer Tambwe, le ministre de l’Economie n’est pas à la hauteur des attentes économiques de la population congolaise.

Encore, l’une de promesse majeure du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi est de créer une classe moyenne et de milliardaires congolais.

Cette vision du peuple d’abord ne peut-être matérialiser que par la tutelle en charge du secteur économique à l’occurrence ce ministre.

Niet, constate le porte parole des signataires. Eliézer relève encore cette promesse des chinchards prévue pour les festivités de la fin de l’année passée, rien de tel, pire, aucune justification à propos martèle l’élu de Lukunga.
Dans la série des failles économiques, la non maîtrise des structures des prix de produits de biens de premiers nécessités sur le marché.
Une autre dimension politique de la question est de savoir, cette motion de défiance contre un ministre de l’Union Sacrée par des députés nationaux de la même famille politique ? Tambwe précise, l’Union Sacrée de président Félix Antoine Tshisekedi n’a pas la philosophie de l’Autorité Morale, mieux un dictat qui étouffe les contrôles parlementaires au profit d’une famille politique. Nous devons protéger et sauvegarder les intérêts de notre peuple martèle Tambwe.
Dans l’Union Sacrée, notre démarche priorise l’intérêt collectif du peuple a-t-il déclaré, l’élu de Lukunga.
Par Gerard Lemba

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires