0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 12 Second

C’est en fair play que l’ancien rapporteur de l’assemblée nationale l’honorable Musau a circonscrit le discours du président Mboso lors de la rentrée parlementaire du 15 Mars 2022 au palais du peuple. Pour le professeur Célestin Musau Kalombo, il faut lier la parole à l’acte , le président Mboso a presque toucher l’essentiel des problème qui jonchent la République a salué Musau. Seulement ,prudence oblige ,l’honorable alerte que le beau discours du président Mboso doit se transformer aux congrets surtout en faveur de la tenue des élections en 2023.Pour ce faire, notre institution doit être l’opérationnel en faveur de contrôle parlementaire afin de donner a l’État le moyen de sa politique. Pour l’ancien rapporteur de l’assemblée nationale , le président Mboso appelé à soutenir les honorables députés nationaux dans l’exécution de ce contrôle parlementaire comme stipule notre constitution de la République. Le professeur Musau l’a dit au micro du Télégramme du Congo après le discours du président Mboso lors de la rentrée parlementaire du Mars. Avec élégance que l’ancien rapporteur de l’assemblée nationale sous Jeanine Mabunda a tenue a répondre à son devoir constitutionnel par sa présence a t il souhaité l’honorable.Encore un aspect souligné par le professeur Musau le respect de la tenue des échéances électorales est étroitement liée au moyen que le pouvoir publique dispose ,hors l’operationnalisation de contrôle parlementaire contribuera à la mise en œuvre de ce rendez-vous constitutionnel a martelé l’honorable Musau.
Par Gerard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires