0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 15 Second

La rentrée parlementaire a vécu le mardi 15 mars 2022 au palais du peuple en présence des autres institutions invités. Après le discours d’ouverture du président Mboso, l’honorable Mobonzi a souligné deux grandes articulations de cette adresse. Pour l’honorable Bertin Mobonzi , qui visiblement a soutenu l’ensemble du discours du président de l’assemblée nationale, il a épinglé premièrement que cette session sera étoffé par des divers missions de contrôle parlementaire comme prévoit la constitution. Dans l’entendement de l’élu de Lukunga à Kinshasa, Mobonzi martèle nos contrôles parlementaires n’auront tout leur sens que sur son impact dans la vie sociale de chaque congolais sinon ça sera un exercice de routine ou de formalités a t il insisté le président de la commission défense et sécurité. Deuxième point sur le discours de Mboso , l’honorable Bertin Mobonzi en sa qualité de président de la commission défense et sécurité,son domaine de prédilection a globalement cerné l’Est ou l’insécurité ravagé et perdure . Sur ce point sensible, Mobonzi a salué la position du bureau qui souhaite des séances d’évaluation de différentes recommandations prises par l’assemblée nationale adresser à l’exécutif nationale. Pour l’élu de Lukunga, le rapport de la commission défense et sécurité déjà remis au bureau pendant les vacances parlementaire, il reste au bureau d’aligner ce rapport en plénière pour évaluer pour un débat constructif. De l’État de Siège au mutualisation des forces avec d’autres armées étrangères l’assemblée nationale tient à voir clair sur les recommandations adresser à l’exécutif a martelé l’honorable Bertin Mobonzi.
Par Gérard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires