0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 20 Second

Séparer le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi et le professeur Modeste Bahati Lukwebo est sans doute l’option diabolique levée par une frange de sénateurs en perte de vitesse.
Bien que déjà dénichés et identifiés s’hasardent à perdurer sur cette salle besogne. Invraisemblable, notre enquête atteste que le dernier tweet à problème émane de la même officine qui cherche la tête du président Bahati Lukwebo et comment insérer le Président du Sénat sur l’actualité de la présence de Fatshi à Bruxelles.
Après plusieurs tentatives de déstabiliser le Président du Sénat pendant cette vacance parlementaire, ces opportunistes sénateurs viennent encore de manquer leur cible, la tête du professeur Bahati Lukwebo.
A deux jours de la rentrée parlementaire, le Président du sénat est une fois encore, victime d’une cabale visant à brouiller ses bonnes relations avec le chef de l’État. L’exploitation a l’optimum de réseaux sociaux à quelques millimètres près pour cette opération machiavélique de ce groupe de sénateurs qui ne saisissent pas la profondeur et l’objectif de l’Union Sacrée dont la paternité revient à Félix Antoine Tshisekedi.
Notez, la dernière cartouche avant la rentrée parlementaire émane du voyage du Chef de l’État à Bruxelles où des mauvaises langues divaguent sur la santé du Chef de l’État.
S’inspirant nuisiblement de la constitution, pour la plupart sont des caciques du Front Commun pour le Congo (FCC) du Président honoraire Joseph Kabila.
Ce frange de sénateurs à cours d’initiatives recourt intentionnellement à la constitution de la République pour dire que le Président du Sénat dans sa qualité du dauphin constitutionnel pour remplacer irréversiblement le chef de l’État en cas d’empêchement se prépare en conséquence.
La source ne se cache pas pour exposer leur sorcellerie à ciel ouvert. Après leur première réunion dans cette même résidence d’un sénateur contre le président du sénat pendant les vacances parlementaires lequel entretien qui a débouché à débandade suite à la déclaration courageuse d’un sénateur réaliste et proche du président Bahati démontrant que le choix de Bahati au perchoir de la chambre haute avait comme fondement la figuration géopolitique de la RDC.
Frappés de la cécité ces apprentis sorciers n’ont pas vus Bahati Lukwebo en précurseur pour choisir Félix Antoine Tshisekedi comme l’unique candidat à la présidentielle de 2023.
Ces apprentis sorciers n’ont pas vu Fatshi confiait à Bahati la charge de l’informateur. Ces apprentis sorciers n’ont pas vus Fatshi confiait à Bahati de présider trois réunions de l’Union Sacrée initiée par le Chef de l’État lui seul.
Sur le couloir du Sénat, un cadre de l’Afdc nous avouera que ces apprentis sorciers peuvent multipliés leurs stratégies, hélas Bahati Lukwebo a fait ses preuves de loyauté et fidélité devant le Président de la République a-t-il souligné.

Par Gerard Lemba

Voici ci-dessous quelques mensonges de ces apprentis sorciers sur les réseaux sociaux

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires