0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 9 Second

La Cour Internationale de Justice a décidé la semaine dernière en faveur de la RDC sur cette affaire d’agression de l’Ouganda. Une décision qui vient reconnaître les préjudices subies par la RDC et exige une enveloppe de réparation de plus de 300 millions de dollars à titre de dommages encaissés.
La RDC ne peut que prendre l’acte de la décision de la Cour Internationale de Justice alerte l’ancien ministre André Lite.
Pour Maître André Lite, cette victoire de la RDC sur l’Ouganda traversera des générations et des générations pour que nos enfants soient informés sur cette énième agression.
Aussi pour cet ancien ministre de droits humains, animé d’un sentiment à la fois de déception mais aussi de satisfaction. Premièrement de déception, selon Lite, insatisfait du montant alloué pour réparation qui au départ proposé à la hauteur de 10 milliards de dollars rabattue à moins de 500 millions de dollars au regard de l’empleur de dégât collatéral provoqué par cette agression.
A Lite de poursuivre, peu importe le montant, c’est la symbolique qui restera gravée si seulement si ce montant pourra réparer tant soit peu les victimes et leurs familles et communautés souligne Maître André Lite.
Du côté Ougandais, le Procureur de la République Kirowa Kiwakuna a rejeté ce verdict de la Cour Internationale de Justice estimant que cette institution n’a pas une bonne approche pour traiter les affaires Africaines.
Par Gerard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires