2 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:3 Minute, 6 Second

C’est à un cocktail de poésie que, l’auteur de l’album “Etike” paru en 2017, nous invite. Son nouvel album “Molimo”. Une expérience exceptionnellement nouvelle à travers des sonorités balaises, qui porte 10 titres. La voix surf comme des jacinthes d’eau, à la remontée du fleuve Congo, sur quoi des collaborations artistiques se jettent comme des affluents. Tshala mwana Jack Tshimakinda, Baketana, Isongo, Risasi, Denis J. Peter Komondua s’est décidé de lancer cet album qui s’inscrit comme un voyage initiatique, mais au fond de son âme. Le poète s’installe en son être sans détours Comment habiter notre espace intérieur ?” Se questionnait-il au départ. Avec une voix berceuse qui dénoue le silence d’une écriture verveuse Peter Komondua lance ce 22 février 2022 “Molimo” pour l’introspection de chacun.

Tout comme le précédent, cet opus est confectionné à partir des brindilles des chants traditionnels, qui forment la trame illustrative des aléas quotidiens, des chuchotements, des questionnements existentielles inhérents comme lisière. Ses peurs, ses illusions, ses obscurités fondamentales, ses lumières épharantes du paradis, sa quête du haut-delà. “Molimo” est une obsession des vérités subjectives que Komondwa se veut transmettre comme héritage tabou. Chacun de ses 10 titres est un voyage, bien plus encore, l’odyssée de l’audace artistique sous la direction d’Isongo, son binôme dont la complicité laisse perplexe.

Komondua est un orpailleur des mots, orfèvre du slam congolais dont il est l’un des pionniers, mais le seul à porter la responsabilité de lancer un album slam, deux fois après un quinquennat. Ceci ne souligne nullement son mandat à la tête du slam congolais, puisque sa poésie pioche et s’enracine. Sa confiance en l’humain traverse cet album, infuse un espoir qu’il suscite en son tréfond par une prière que l’on s’est laissé pouponner par le titre éponyme “Molimo” dont je cite:
Nasengi ete Molimo n’a nga etambola n’a pole n’a yo, matambe n’a nga elongwa n’a nzela ya bomoto ya seko. Po mokolo pema n’a nga ekozonga oyamba nga.”

Ndlr: Entendez par “Je prie que mon esprit marche dans ta lumière, mes pieds ne se détournent pas de la voie de l’éternité. Pour que le jour de rendre l’âme tu me reçois”

Cette quête de l’au-delà du néant, est un philigrane de l’album. La poésie y est omniprésente mais ne se sépare pas de son âme au quotidien.

En commandant de bord Komondwa ne subit pas les influences urbaines, il les apprivoise. La percussion pose les jalons de sa musique, pour laisser en vedette les pincements de la guitare solo, ou le cuivre. Un univers instrumental très riche qui dépasse son renom. Des rencontres musicales qui comme des exhausteurs des goûts, ravivent les sonorités anthologiques, comme celle d’ Isongo, le Directeur Artistique de l’album, Tshala Mwana un Mutuashi urbain, Jacques Tshimakinda le Folblues negro-spiritual , J. Denis Pamela Baketana et Risasi. Molimo est une recherche des racines africaines par l’art Wendo Kolosoyi. “L’âme identitaire est évolutive” tel il se définit, tel sa polyphonie propage son horizon, ses phrasés lui ressemble puisqu’il se réinvente. Komondua collectionne des collaborations bienheureuses, il pose sa voix avec aisance dans divers univers musicaux (slam, hip-hop, mutuashi blues, RnB…), ils vont forcément vous enchanter, ces chanson

Après cette conférence de presse à la Halle de la Gombe, le 22.02.2022 l’album sera lancé sous un format vernissage à la salle d’expo de l’Académie des Beaux Arts avec cocktail et dédicace de l’artiste. Comme bonus une Exposition qui restera ouverte pendant une semaine.

Félicitation à ce pionnier qui doit faire pénétrer le slam dans des salons congolais. Peter Komondua mérite des fleurs pour cet album “Molimo”, un travail minutieux à consommer sans modération sur les plateformes streaming dès ce 22.02.2022.

Par Elrick Elesse

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires