0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:3 Minute, 13 Second

Maître Baygon Bombomba, président de la fédération des Arts martiaux Mixtes mieux connu par son acronyme anglais, Mixed Martial Arts (MMA), a déploré le manque d’accompagnement du gouvernement congolais pour cette discipline sportive. Au cours de cette interview accordée à la presse au Stade des Martyrs de la Pentecôte lors du lancement de la nouvelle saison sportive en RDC, Baygon Bombomba a fustigé l’indifférence de l’État congolais constatée actuellement concernant les besoins de plusieurs disciplines sportives. Pour cet ancien Léopard karaté, cela est inconcevable de voir le gouvernement débloquer des millions de dollars américains pour des disciplines comme le football et le basketball mais aucun rond pour les autres alors qu’il devrait avoir une certaine équité pour tout le monde.
“Nous ne recevons aucun accompagnement de la part du gouvernement. Les membres de mon comité et moi travaillons avec les moyens de bord. Ces athlètes qui doivent défendre les couleurs de la RDC sont aussi des Léopards comme ceux du football, basketball et autres…ce genre des pratiques doivent cesser”, a déclaré, Baygon Bombomba, le karatéka le plus titré de la RDC.
En effet, alors que plusieurs athlètes se préparent à prendre part à des compétitions internationales de MMA qui seront organisées en Afrique du Sud et au Mozambique, toutes les demandes d’accompagnement de l’État congolais écrites par la fédération Congolaise de MMA sont demeurées sans suite jusqu’à ce jour. Le président de cette fédération ne comprend pas que l’Etat ait des millions pour certaines disciplines et subitement rien pour d’autres pourtant qui ne demandent même pas les 20% des sommes que le ministère des Sports débloquent ailleurs et d’urgence !

It/Cri d’alarme de Kanzeko et Ngoma

« Alors que le patron des Sports ne focalise toute son attention que sur le football, nous sommes abandonnés à notre triste sort. Nous sommes tous Congolais et nous défendons tous les mêmes couleurs du drapeau pourquoi cette discrimination ? » s’est interrogé Georges Ngoma, l’un des athlètes qualifiés pour le tournoi de MMA en Afrique du Sud.
Pour cet athlète, sans le soutien et l’accompagnement de leur fédération par le gouvernement, ils ne pourront point prendre part aux compétitions internationales, chose impossible à imaginer pour les Léopards football que l’État accompagne à tous les niveaux et ce, pour toutes les catégories !
Glody Kanzeko, quant à lui, sollicite le soutien des personnes de bonne volonté pour aider les athlètes de MMA/RDC à se préparer convenablement pour leurs challenges internationaux.
Malgré une préparation difficile observée jusque-là, Glody Kanzeko  se dit tout même prêt à ramener une médaille au pays. “Certes, nous nous préparons dans des conditions très difficiles mais cela ne m’empêche pas de me concentrer sur mes objectifs. Je suis déterminé à ramener la victoire ici dans mon pays » a-t-il conclu.

Aujourd’hui, plusieurs fédérations se plaignent de la façon de faire du gouvernement des “Warriors”. En effet, le sponsor numéro 1 du sport congolais fait preuve d’une étonnante sélection concernant son accompagnement des disciplines sportives. Alors que le football, par exemple, retient l’attention de toute la nation, les sports de combat et autres domaines passent pratiquement inaperçus pour les autorités du pays.
A titre d’illustration, le monde sportif a été écoeuré de voir les larmes de la judoka Marie Brasens après les Jeux olympiques d’été Tokyo 2020. Il était inconcevable d’imaginer que l’État congolais ait laissé cette athlète se débrouiller toute seule dans sa préparation alors qu’elle est allée défendre le drapeau congolais. Ce même gouvernement qui débloque pourtant facilement des fonds lorsqu’il s’agit du football même pour les équipes d’âge !
Plusieurs fédérations se disent victimes de cette injustice et vont jusqu’à rappeler que la RDC a un ministère des Sports et non du football.
De voix se lèvent pour réclamer le partage équitable de l’enveloppe que l’État congolais réserve aux sports à toutes les fédérations agréées et reconnues par le ministère des Sports.

Par Armando Mananasi

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires