0 0
Read Time:2 Minute, 41 Second

Le TP Mazembe a fait l’essentiel hier dimanche sur sa pelouse en battant la formation sportive Otoho par un but contre rien. Pour leur première rencontre dans la phase des poules de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF), les Corbeaux de Lubumbashi se sont appuyés sur la qualité du pied de Emmanuel Richard qui, grâce à une balle arrêtée, a marqué l’unique but de la rencontre.

Et pourtant à l’allure avec laquelle les adversaires de Mazembe avaient débuté ce match, ils étaient bien partis pour donner une leçon
aux coéquipiers d’Issama Mpeko.
Tour à tour, Nkounkou à la 4ème minute et Mouandza à la 6ème, se montrent dangereux devant les buts des Corbeaux. Grâce à la vigilance de son gardien de but Malien, I. Mounkoro, l’équipe chère au Président Katumbi peut souffler !
Ces deux actions dangereuses de l’As Otoho vont réveiller Mazembe qui va désormais mettre le pied sur l’accélérateur.
Plusieurs offensifs menés par les Corbeaux échouent cependant à cause du manque de concentration surtout de précision dans la plupart de leurs dernières gestes.
Comme ce raté d’Emmanuel Richard après la tentative détournée de Mongondza à la 30eme minute. Mais, 6 minutes plus tard, le transfuge de Don Bosco, qui jouait là ses premières minutes dans une rencontre officielle avec Mazembe, va se racheter en transformant un coup franc impossible à arrêter pour le gardien adverse.

Mazembe a eu peur

Malgré cette précieuse victoire devant ce club du Congo-Brazzaville, les joueurs de F. Dumas ont montré beaucoup de failles techniques, de soucis tactiques surtout une baisse de régime pendant la seconde partie du match.
Actes qui auraient pû coûter chers à Mazembe qui évoluait pourtant dans son fief de Kamalondo n’eût été la maladresse des joueurs d’Oyo. Très entreprenants à la deuxième moitié de la première mi-temps, les Corbeaux lushois se sont essoufflés pour le reste de la partie et ont failli se faire rattraper, à plusieurs reprises, sur le marquoir par les Congolais “d’en face”. Sauvés par la maladresse de leurs adversaires du jour et la vigilance de son gardien de but, Mazembe doit corriger ses erreurs s’il veut aller loin dans cette compétition continentale.
En effet, logés dans la même poule que Masry et Coton Sport, Mazembe se retrouve dans un groupe où, à part Otoho, tout le monde est habitué à jouer les derniers carrés des compétitions de la CAF.

Des problèmes de rythme révélés

Plusieurs observateurs du ballon rond, malgré sa victoire étriquée, ont été déçus par la prestation de Mazembe. Mais ils se sont accordés pour incriminer la Ligue nationale de Football (Linafoot), organisatrice du championnat d’élite congolais comme responsable de cette contre performance des Lushois. En effet, ces observateurs pointent du doigt le désordre dans la programmation des matches ainsi qu’un déroulement du championnat à multiples vitesses comme causes principales de la baisse du régime des clubs congolais.
Il sied de rappeler que la rencontre qui a opposé Coton Sport à Al Masry s’étant soldé par un nul et vierge, le TP Mazembe prend provisoirement la tête de son groupe. Ainsi les Congolais sont appelés à s’améliorer avant d’aller affronter, le 20 février prochain au Caire, la formation égyptienne de Masry.
Nous y reviendrons.

Par Armando Mananasi

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires