0 0
Read Time:2 Minute, 23 Second

Ont pris part à cette activité d’évaluation, toutes les couches impliquées dans les comités de pilotage et développement notamment, les membres effectifs de l’équipe Caritas oeuvrant dans les zones des santés de Tshibala et Luiza mais aussi les évaluateurs venus de Kinshasa, l’Administrateur du territoire de Luiza et les autres acteurs.
Cette seance part du jeudi 27 au vendredi 28 Janvier 2022 soit deux jours.
Tout à commencé par la présentation de leurs champs d’action qui sont les deux zones de santé de Tshibala et Luiza dans la province du Kasaï Central.

Dans la zone de santé de Tshibala, deux aires de santé ont été ciblées notamment : l’aire de santé de Shawanga et seule de Tsuingila, et à Luiza dans l’aire de santé de  Kanda-kanda et Bambaie.
Toutes leurs activités étaient gravitées autour de volets de la sécurité alimentaire dans la malnutrition.
Prenant la parole, Théophile Ephile KMS  chargé de d’informations, suivis et évaluations de cette structure a remercié tous ceux qui les ont accompagnés dans cette réalisation du terrain.
Quelques apports en nouvelles technologies en production des produits vivrières tels que les choux, les tomates niebés, les obergines et  autres nourritures qui n’ont été produit par les partenaires dans le souci de diminuer le pourcentage en malnutrition aiguë sévère à Luiza et à Tshibala, selon lui la malnutrition aiguë sévère était de 26,8% et est réduit à 10% et si le projet allait jusqu’à cinq ans la grande partie du Kasaï Central sera clean. Théophile Ephile KMS se dit satisfait de la réussite et succès. Il a encore signalé que leurs systèmes d’informations et réalisations sont visibles et plusieurs mécanismes ont été mises en place pour la surveillance  qui était mise en œuvre par le logiciel appelé “écoute et gestion des plaintes” . Ce logiciel est produit dans le souci de s’imprégner de suivis et évaluations en mi-parcours des résultats afin de répondre aux questions et difficultés. C’est un moyen de toutes les façons que la population s’est approprié pour dénoncer les abus liés  aux travaux de terrain.


Contrairement aux autres partenaires, en croire, la Caritas Congo à Luiza a lutté contre la faim dans la grande partie de la province du Kasaï Central et a permis à la population l’auto-prise en charge et mettre en continuité les mécanismes successeurs qui sera en suite piloté par les zones de santé et les autorités compétentes.
Il sied de noter que les propositions qui seront arrêtées aidera les partenaires à étendre leurs expertises dans d’autres zones de santés.
La caritas Congo à été purement conduit par l’équipe des experts en nutrition conduit par Charles et quatre nutritionnistes, un expert en Agronomie, Célestin et autres moniteurs.
Selon Jérôme l’un des experts technicien, rassure qu’après le projet, la population de cette partie de la province sera à mesure de produire des nourritures sans aucune main d’oeuvre.
Par Maurice SHAWANGA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires