0 0
Read Time:1 Minute, 21 Second

Un père tue son fils bouvier à coup de son fusil de chasse au village Muayila, groupement de Bamanga secteur de Mboie, territoire de Kazumba au Kasaï Central.
Selon la source sécuritaire sur le lieu du drame, l’infirmier Mubingi aurait fêtiché d’où il faudrait qu’il sacrifie son fils aîné comme récompense, après plusieurs tentatives sans succès, il a reçu à utiliser son garçon Désiré Mubingi âgé de 15 ans révolu et élève de la 2 ème année secondaire comme bouvier dans le souci de l’avoir en brousse.

Le matin de 22/01/2022, l’enfant était disparu, deux jours après la recherche, il sera retrouvé ligoté et ensuite assassiné à bout portant, raconte la même source.

Après les enquêtes quelques traces et indices montrent qu’il avait été tué par son père biologique pour renforcer sa puissance magique.

Contacté par la rédaction du Télégramme du Congo, le Commandant de la police Nationale Congolaise, Sous Commissariat de Tshibala,  Joseph Mutonkole affirme avoir saisi le bourreau qui est en détention afin de l’acheminer vers les instances supérieures.

Plus tard, dans la nuit du mercredi à jeudi 27, l’infortuné s’est donné la mort au cachot.

La Ligue de Zone Afrique pour la Défense de Droit des Femmes et Élèves, LIZADEEL en sigle, par son représentant territorial Emmanuel Tshilenda dénonce la manipulation des élèves et demande avec la dernière énergie à l’Etat de punir sévèrement les auteurs des ces actes ignobles afin que ces genres des crimes ne se répètent plus.
Pour le moment le père et son fils sont désormais effacés et pour toujours dans l’histoire du monde visible.

Par Maurice SHAWANGA
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires