0 0
Read Time:2 Minute, 3 Second

Un atelier ad hoc en cours. « La République Démocratique du Congo(RDC) sera dotée dans les tout prochains jours des nouvelles normes et stratégies susceptibles de contrer les mines anti personnelles et, partant, sécuriser le peuple sur toute l’étendue du territoire national. C’est bien le cas de l’affirmer  au regard de la tenue en cours, soit du 24 au 28 janvier de l’Atelier national de développement du plan stratégique national de révision des normes nationales congolaises contre les mines anti personnelles et les restes des explosifs  de guerre » organisé à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères dans la commune de Gombe  par le Centre Congolais de Lutte Antimines(CCLAM )en République Démocratique du Congo.

Qu’est ce qui s’y passe au juste ?  

En effet, plusieurs intervenants y défilent pour apporter leurs contributions techniques relatives à ce dossier. Il s’agit entre autres de Jean Denis Nsoki Larsene  Représentent de l’UNMAS et du coordonnateur  national de lutte anti-mines, M.Sudi  Alimasi-Kimputu et tant d’autres experts. Selon Me.Sudi Alimasi, cet événement tombe à point nommé.

Car, il permet de lancer un processus qui va combler une étape très importante dans la phase pratique de la mise en œuvre de différentes conventions relatives à la lutte contre les mines en République Démocratique du Congo (RDC)
Et le coordonnateur Alimasi d’ajouter :  « notre pays est parmi les rares qui disposent d’une  loi de mise en œuvre de la convention sus-évoquée, laquelle guide le Programme national ainsi que d’autres activités du secteur »
Il sied de relever la présence du vice-ministre de l’Intérieur et Sécurité, Mr.Jean Claude Molipe Mandongo pour ouvrir l’atelier et pour lancer ses travaux.


Dans son mot de circonstance, M.Molipe Mandongo a fait savoir aux participants qu’ils sont des artisans du tableau  de bord qui va contribuer à la matérialisation de la vision du Président de la République, chef de l’Etat, M. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo consistant à sécuriser le peuple congolais contre toutes les menaces de n’importe quelle nature.

Le Gouvernement de la République attend des éléments clairs et concertés pour tracer la voie susceptible de barrer la route complètement à ces engins de   la mort, a-t-il indiqué aux participants avant de rappeler que ces engins ont causé beaucoup de victimes surtout dans la partie Est de la RD Congo.

Par Décris Tshibinda

Structure News / Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires