1 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:3 Minute, 27 Second

En politique rien n’arrive au hasard. Et tout arrive, arrive toujours bien. Les loups du FCC de Joseph Kabila et les faucons de l’Ensemble de Moïse Katumbi veulent profiter de l’Affaire Kabund pour metttre sur pied leurs plans savamment montés pour éjecter Félix Tshisekedi de son fauteuil présidentiel.
Désormais, tous les coups sont permis et tout chemin mène à Rome. Tant que Félix Tshisekedi ne remettra pas de l’ordre dans son UDPS, spécialement dans le feuilleton Kabund, il n’aura que du pain sur la planche.

A  tort ou à raison, les Parlementaires Debout citent Moïse Katumbi comme tireur des ficelles dans le feuilleton Jean-Marc Kabund, 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale.
Les têtes pensantes du Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila ne sont pas des simples observateurs dans ce long métrage Kabund contre les Gardes Républicaines, unité présidentielle.
Révélation, la famille politique de Joseph Kabila controle à sa manière cette situation selon la révélation d’une messe noire ténue à la résidence d’Emmanuel Shadary, il y a quelques jours.
Selon notre source, en perspective électorale de 2023, la stratégie du FCC est d’envenimer une série des conflits entre l’Assemblée Nationale et le Président de la République, entre le gouvernement de la République et l’Assemblée Nationale et enfin, créer des troubles au sein de l’Udps.

Rien ne peut arrêter cette machine déjà en marche du FCC et de l’Ensemble pour la République. L’unique et la principale cible reste et demeure le Président Félix Tshisekedi.

L’option levée est de déstabiliser le président de la République Félix Tshisekedi en créant un climat de suspicion avec son entourage et avec la population. Une fois, cette méfiance obtenue, FATSHI sera seul exposé face à son échec, confirme la source.

D’après la même source, si le camp Tshisekedi avait mis à profit un budget de 3 millions de dollars pour obtenir la destitution de Jeanine Mabunda, le FCC double la mise et vote un budget de 7 millions de dollars pour ce méga plan de déstabilisation de Félix Tshisekedi et de son UDPS.

Les noms des honorables Peter Kazadi et Paul Tshilumbu ont été nommément cités comme des farouches opposants à Jean-Marc Kabund, comprendre qui pourra, souligne notre source.
Cette divergence interne au sein de l’Udps mérite d’être exploiter à fond. Le FCC, actuellement amnésique du départ de ses pions vers l’Union Sacrée de Félix Antoine Tshisekedi a pris soin  d’être plus sélectif dans cette réunion hautement stratégique.
Notre source affirme que moins de dix caciques kabilistes pur sang ont pris part à cette messe noire à l’insu de plusieurs autres cadres du FCC.
Parmi les participants, l’on cite Emmanuel Shadary, Jeanine Mabunda, le révénant Néhémie Mwilanya, Chikez Diemu, François Zikuye, Aubin Minaku et enfin l’inamovible Jeannette Kabila. Deux autres figures ont été débarquée que la source préfère garder l’anonymat.

Les forces du Progrès

Cette jeunesse de l’Udps est prête à tout pour ce genre d’opération. Le FCC les a codifié sous un nom de code “Mombele”. Cette jeunesse sera instrumentalisée pour l’opposer aux cadres de l’Udps aussi longtemps que possible. Les fissures au sein de l’Udps est une arme puissante qui, au moment venu va cibler directement le Président Félix-Antoine Tshisekedi lui-même.
Pour ceux qui ont des yeux, ils peuvent déjà voir que l’option d’infiltrer les Forces du Progrès  et les animateurs des Parlementaires Debout commencent déjà à donner ses résultats avec l’affrontement à Kingabwa entre deux ailes de l’UDPS (les pro-Kabund et les pro-Mulumba).

Que cache la marche pour exiger la libération de Ngoyi Mulunda à Lubumbashi ?

La marche  de ce lundi pour la libération du pasteur Ngoyi Mulunda. Une stratégie de plus, savamment ourdie pour créer la confusion autour de Félix Tshisekedi.
La famille politique de Joseph Kabila et Moïse Katumbi multiplient des stratégies pour rendre Félix Tshisekedi impopulaire. Le camp Kabila ne jure que par leur retour aux affaires en 2023. Voilà le pourquoi et le sens de leur silence observé pendant plusieurs mois afin d’approfondir leurs calculs et stratégies avant de les metttre en exécution sur terrain ou dans le champs d’action.
Wait and see
Par Joseph Lounda et Gérard Lemba
Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires