0 0
Read Time:1 Minute, 46 Second

La Nouvelle Société Civile Congolaise, Coordination de la Province de l’Equateur dénonce avec un grand regret la disparition d’un lot de 10 bus Transco destinés à desservir la ville de Mbandaka et ses environs.

Selon le Coordonnateur Provincial, Jean-Paul Kayembe qui exprime le ras-le-bol de la population en colère à la veille de l’arrivée du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à Mbandaka, cesdits bus étaient annoncés pour décembre dernier, mais jusqu’à présent aucun bus n’est arrivé à Mbandaka.

Selon Jean-Paul Kayembe, le Gouvernement avait promis à la province de l’Equateur 10 bus Transco et avait exigé l’envoie à Kinshasa aux frais de la province de 16 personnes pour formation. A l’issue de cette formation, grande était la surprise lorsque cette délégation a entendue sortir de la bouche du DG de Transco que ces bus étaient déjà envoyés à Mbandaka.

La Nouvelle Société Civile Congolaise, Coordination provinciale de Mbandaka constate amèrement qu’il n’y a aucune trace d’un quelconque Bus Transco à Mbandaka et pointe du doigt accusateur le Ministre Chérubin Okende des Transports et Voies des Communication comme auteur intellectuel de ce détournement.

A cet effet, la Nouvelle Société Civile Congolaise, Coordination Provinciale de l’Equateur exige l’envoi immédiat de ces bus avant l’arrivée du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à Mbandaka. Sinon, elle va mobiliser la population pour une marche de contestation et de protestation.

La Nouvelle Société Civile Congolaise, Coordination Provinciale de l’Equateur appelle les élus du peuple à plaider en faveur de ces bus pour le bien-être de la population.

Au Premier Ministre et au Gouvernement, tout en demandant la rétrocession, elle exige l’integration du Grand Equateur dans son programme.

Au Chef de l’Etat, elle rappelle que l’Equateur fait aussi partie de la Rd Congo et a droit à son crédo magique ” le peuple d’abord”.

Rappelons que, en cette même occasion, la Nouvelle Société Civile Congolaise a rappelé la disparition de 2 Jeeps 4×4 neuves, 6 canons rapides et autres biens dotés au Commissariat Fluvial de Mbandaka par la société française SODETAP au temps du Gouvernement Ilunga Ilunkamba.
Affaire à suivre
Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires