1 0
Read Time:2 Minute, 15 Second

« Qui veut aller loin ménage sa monture ». C’est ce qui ressort après le deuxième congrès du Bloc Uni pour Renaissance et l’Emergence du Congo (Burec), tenu à Bukavu dans le Sud Kivu l’une des provinces bastion du Burec, le Secrétaire Général du parti cher à son excellence monsieur Julien Paluku, madame Joséphine Mbombo Mesu a tenu la soirée de ce vendredi 17 décembre au siège du parti à Kasa-vubu une réunion de restitution avec les cadres du parti. Approcher par votre rédaction, dans un entretien à bâton rompu madame Joséphine Mbombo se livre à cœur ouvert, explicitant la quintessence du 2ème congrès Burec, ses points saillants, le choix Burec au scrutin électoral présidentiel 2023.

Télégramme du Congo.net (TC) : Bonsoir madame Joséphine Mbombo nous vous prenons au sortir d’une importante réunion, pouvons-nous savoir sur quoi portait cette réunion?

SG Joséphine Mbombo : Moi je suis Joséphine Mbombo Mesu, Secrétaire Général du parti Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo (Burec), de l’honorable Julien Paluku Kahongya. Alors je viens de sortir d’une réunion de restitution, vous savez qu’il y a si peu des jours nous venons de Bukavu là où le Burec a tenu son deuxième congrès du parti. Quoi de plus normal que de venir faire la restitution à la base, aux membres qui n’étaient pas avec nous au niveau du congrès.

TC : Et, quels ont été les points saillants de ce congrès ?

SG Joséphine Mbombo : Les points saillants de ce congrès, il a eu quand même des résolutions au niveau de notre deuxième congrès. La première résolution c’est d’abord le soutien du Burec à la candidature de son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo lors des élections de 2023 qui pointent à l’horizon. Il y a eu aussi une résolution concernant l’élection de notre président, comme au Burec le vote est par consensus, et le président s’est fait élire avec ses deux vice-présidents sur une liste, voilà!

TC : Pensez-vous qu’en 2023 monsieur Tshilombo sera le choix de la raison ?

SG Joséphine Mbombo : Pourquoi pas ? Monsieur Tshilombo avec toutes ses réalisations ? Avec l’état de droit qu’on a jamais vécu, parce qu’aujourd’hui personne n’est au-dessus de la loi. Moi je pense que la population congolaise à moins d’être dupe devraient lui renouveler le mandat. C’est très clair!

Cette déclaration de le Secrétaire Général madame Joséphine Mbombo présage une organisation éclectique au sein du Burec, avec leur autorité morale Sem Julien Paluku.

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour suivre l’intégralité de cette interview.

AUD-20211218-WA0043

Par Elrick Elesse

Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires