0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 10 Second

Les Démocrates Chrétiens pour le Congo, DCC et son visionnaire André Lite ne se limitent pas à compatir sur l’assassinat du Major Joseph Nkamihoze tué le 09 décembre dernier à Lweba dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu mais interpellent aussi l’Auditeur Général de Fardc à poursuivre les auteurs  de ce crime odieux.
Abattu par la justice populaire au mobile de son faciès d’après les témoignages concordants de témoins qui ont assisté  à cet assassinat inqualifiable. Pour le visionnaire de DCC, ce meurtre avec préméditation  ne doit pas rester impuni, car dit-il, attenter  à la vie d’une personne pour de mobile de son faciès est non seulement  un acte répugnant mais aussi susceptible de porter un coup dur à une vie collective entre les congolais martèle Maître André Lite.

Major Joseph Nkamihoze

C’est ici peut-être le lieu d’attirer l’attention de la population pour dire qu’on ne peut pas juger un congolais pur de part son faciès, insiste Me. André Lite.
Lui même ministre honoraire de Droits Humains sous le règne de Ilunga Ilukamba fustige cette manière de considérer les congolais. Le sens élevé de l’humanisme puise son fondement dans les Saintes Écritures.
Maitre André Lité au nom de DCC saisi  cette triste occasion pour présenter ses condoléances à la famille éprouvée ainsi qu’à toute les forces armées congolaise. Pleurez avec ceux qui pleurent, dit-on.      Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires