0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 35 Second

C’est en substance, le Message de la coordination de députés nationaux de l’Union Sacrée, dit des Députés Révolutionnaires qui exigent des excuses publiques de l’honorable Delly Sessanga à l’endroit  de Christophe Mboso président de l’Assembléeemblée nationale.
C’etait le lundi 06 décembre 2021  à la sortie  de la salle de banquet du Palais du peuple que ces députés ont  lue une déclaration commune en quatre langues nationales  pour rappeler Sessanga à l’ordre.
Selon les termes de cette déclaration, Sessanga par ces propos désobligeant jette systématique l’opprobre et le discrédit sur l’image de marque de l’assemblée nationale et porte atteinte inexorablement à la dignité et à l’honneur des élus du peuple, lesquels sont tenus au devoir  de probité et de délicatesse.
Ces honorables députés révolutionnaires qui fustigent l’attitude et les propos de leur collègue Sessanga, du reste récidiviste. Ces élus avouent avoir suivi avec consternation et indignation les propos outrageant de leur collègue à l’endroit  de  Christophe Mboso le  président  de l’Assemblée nationale.
Des termes proportionnel, ces révolutionnaires qualifient cette attitude de l’opprobre et discrédit. Voilà pourquoi ils condamnent fermement  tout comportement impropre à discréditer l’Assemblée Nationale qui est la  deuxième institution du pays.
C’est l’image  et le prestige de l’Assemblée nationale qui est terni alors que chaque député national est tenu à être le modèle par excellence.
La coordination des Députés Révolutionnaires trouvent ce comportement du reste répréhensible  et exige de l’honorable Sessanga des excuses publiques à la première plénière. L’Assemblée nationale étant la deuxième institution  mérite aussi des excuses publiques en dehors de celle attendues par le président Mboso.
Aussi le gouvernement étant une émanation de l’Assemblée nationale mérite aussi les excuses de Sessanga. Ainsi, ces élus tiennent mordicus à préserver la dignité de l’Assemblée nationale et de leur président Christophe Mboso, concluent-ils.
Par Gerard Lemba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Martin Muzang

Ce sont des médiocres députés c’est Mboso qui a commencé à provoquer Sesanga.