1 3
Read Time:2 Minute, 7 Second

Lors des états généraux de l’enseignement supérieur et universitaire tenue dernièrement à Lubumbashi, monsieur Muhindo Zangui, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ouvrait ces assises avec cette déclaration “Les décisions et recommandations  qui seront prises  ici à Lubumbashi seront l’œuvre  collective avec les professeurs venus de touts les horizons de la République et non une œuvre du ministre Zangi Muhindo“, dixit le ministre de l’Esu.  Quelques mois après  ces assises, certains professeurs n’ont pas compris la portée de cette déclaration du ministre.
Notez, à l’Université Pédagogique Nationale, UPN, le Secrétaire Académique continue à se distinguer à l’antipode de la Vision du ministre Zangi par richochet du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.
Le service de la police judiciaire de la cour d’appel de la Gombe  à la date du 27 novembre 2021 avait mis la main sur Mr KABWITA KABOLO IKO au niveau de Delvaux dans la commune de Ngaliema. Motif de l’interpellation, d’après les sources de la police, la gestion calamiteuse des ressources financières issues de la coordination de pratiques professionnelles. Encore, il lui et reproché de falsifier des diplômes de fin d’études des étudiants. Certains diplômés de l’Université Pédagogique Nationale n’ont des traçabilité requises pour prétendre détenir ces diplômes.
D’après les sources judiciaires, il est encore reproché à Monsieur KABWITA KABOLO IKO, une série des faits infractionnelles  dans la gestion des frais de coordination des pratiques  professionnelles, CCP. Les frais issues de frais des stages sont gérées avec une autonomie qu’il refuse tout contrôle pour faciliter des opérations retour avec certains agents des banques complices de KABWITA KABOLO IKO. Dans ces moyens de défenses apprend-on Kabwika incrimine le doyen du département de la Géographie qu’il accuse de falsifier de côtes. Une affaire qui ébranle le site universitaire que les étudiants tiennent à savoir l’aboutissement.
Dans le comité de gestion, KABWITA KABOLO IKO n’est pas en synergie avec les autres membres du comité.
Toute vérification, Kabwika compte sur ces affinités avec les dirigeants de l’Udps, parti au pouvoir qu’il entretient à souhait pour atteindre ces objectifs.
Alors qu’il continue d’aller répondre physiquement à la justice, l’homme fort de l’Upn, KABWITA KABOLO IKO, refuse de recevoir la délégation du ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire venus pour s’abreuver de la situation.
Du côté des étudiants, une effervescence manifeste, ils saluent à sa juste valeur la justice et la presse qui cherchent à rétablir l’ordre à l’université.
A l’Udps, cette interpellation de KABWITA KABOLO IKO  constitue une souillure dans un régime qui défend  la construction d’un État de Droit.

Par Biya kua Zambi / CP

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
100 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires