0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 51 Second

Reconnu pour son franc parler le professeur Bongeli Emile n’a pas manqué l’occasion en or  pour recadrer son collègue le professeur Boshab Evariste sur le fameux “Primo ministériel“, tous cadres du Pprd.
Présent dans la salle de conférence de l’hôtel Congo Fleuve, Boshab est venu répondre à un  rendez-vous scientifique le vendredi 28 novembre 2021 lors du vernissage de la nouvelle publication du professeur Emmanuel Shadary  intitulé “Régionalisme politique et de développement des provinces“.

Emie Bongeli parmi les orateurs du jour, fut chargé non pas de présenter  le nouveau livre mais plutôt Emmanuel Shadary, l’intellectuel.
Quelle occasion en or pour ce routier en politique. Contre toute attente, Bongeli exhume une vieille actualité sous le règne du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Quoi alors ?  le fameux principe ”primo ministériel ”, une création de circonstance du professeur Boshab, pendant le mariage incompatible du Front Commun pour le Congo, Fcc et le Cap pour le Changement, Cach.
Ce principe ”primo ministériel ” n’avait son sens que dans l’entendement du professeur Boshab pour dire que dans la coalition Fcc-Cach. C’est le Premier Ministre qui jouissait de tous les  marges de manœuvre pour gérer son gouvernement issue d’une majorité parlementaire chapeauté par le président sortant Joseph Kabila.
Bongeli l’a rappelé à l’ordre avec beaucoup d’amertume sans citer le concerné, l’auteur du  “Primo ministériel“, Boshab voulait trouvait l’astuce du droit pour rendre Ilunga Ilunkamba  autonome du Président de la République.
Le professeur Bongeli a prévenu toute la salle en pointant du doigt les professeurs présents dans la salle. La sonnette d’alarme pour l’assistance. Ne parlez pas du livre que vous-même, vous n’avez pas encore lu. Svp, insiste Bongeli.
Pour étayer sa mis en garde scientifique, Bongeli cite l’exemple du “Primo ministériel” , allusion faite au professeur Boshab.
En exhumant ce chapitre conflictuel, bon nombre des professeurs dans la salle ont accueillis favorablement le conseil. Télégramme du Congo a approché le professeur  Mova Sakani sans succès. Nyabirungu également. Micro tendu a l’honorable Didi Manara, Président du groupe parlementaire Pprd et Alliés avec un refus poli va glisser, “même vous la presse vous devez avoir les oreilles ouvertes”. C’est ainsi que les faits et gestes scrutés  ont fini  par nous justifier.
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires