0 0
Read Time:2 Minute, 25 Second

Les deux questions du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi aux élus ressortissants de provinces sous etat de siège. Conséquence, bientôt une ordonnance présidentielle pour changer les animateurs de l’État de siège révèle l’essentiel du mémo des députés remis au chef de l’État. L’honorable Lusenge Kambale Jérôme a détaillé du fond en comble la rencontre de la semaine dernière entre le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi et les deux caucus de députés nationaux de l’Ituri et du Nord-Kivu.
Ces ressortissants de ces deux provinces sous Etat de siège étaient invités par le président suite à leur boycott de la plénière consacrée sur la 12 ième prorogation de  l’Etat de siège.
Lusenge Jérôme approché par Télégramme du Congo circonscrit que c’est le chef de l’État qui, le premier à posé deux questions majeures aux députés.

Êtes-vous contre l’État de siège où contre ces animateurs ?” Et quelle est votre position face à la Monusco ?”

A la première question du chef de l’État , l’ensemble de deux caucus des députés de l’Ituri et Nord Kivu, s’avère facile à répondre martele l’élu de Lubero au Nord Kivu ?
Pourquoi ? Lusenge  rappele que dans le mémorandum remis au chef de l’État la réponse à cette question s’y trouve déjà. Notez que ces deux caucus de Députés nationaux ne dorment plus suite aux incursions et massacres répétitives dans leurs provinces dont ils sont l’émanation rappelle Lusenge.
Ce mémorandum est la preuve d’une série de réunions successives confirme l’intraitable Jérôme Lusenge.
L’élu de Lubero puise la réponse dans ce même mémo où parmi les recommandations est soulignée que ce sont plus les animateurs dans les deux provinces ( Ituri et Nord Kivu ) qui causent un sérieux problème aux objectifs de l’État de siège comme d’ailleurs reconnaît le rapport de la Monusco martèle Lusenge. Une convergence de vue s’accorde sur ce point entre la Monusco et les élus nationaux.
Lusenge salue à juste titre la démarche du garant du bon fonctionnement des institutions en invitant les députés nationaux du coins, détenteurs de la vraie situation sur terrain.
Lusenge Jérôme  rappelle sur le double jeux des animateurs dénoncé aussi par la Monusco. Dans l’entendement de députés, le changement des animateurs de l’État de siège donnerait des résultats autres que ceux décriés par tout le monde renchérit l’élu de Lubero au Nord Kivu.
Quoi qu’il en soit, Lusenge rappelle que toute la population de l’Est ne veule plus de la présence de la monusco.
Pour Lusenge, il ya un sérieux problème de la durée de l’État de siège qui commence à inquiéter tout le monde alors que le résultat sur terrain ne satisfait personne a insisté l’élu de Lubero.
Le porte-parole de deux caucus a fidèlement transmis le contenu de notre mémo que nous avons l’honneur de reproduire à vos lecteurs du Télégramme du Congo qui monte en puissance a conclu l’élu de Lubero dans le Nord Kivu.
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires