0 0
Read Time:2 Minute, 51 Second

L’APLC, Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption, une agence de la présidence de la république dirigée par le Coordonnateur Thierry Mbulamoko.
Le 19 novembre dernier, l’APLC a publié un communiqué faisant état des indices sérieux de détournement des millions des dollars à la Direction Générale de Recettes de Kinshasa, DGRK que dirige Félicien Kuluta en qualité de Directeur Général.
Selon l’APLC, c’est après 8 mois d’intense travail d’enquête et d’investigation que ce rapport est établi.
La DGRK par le biais de son Directeur Général Félicien Kuluta s’est vu dans l’obligation d’éclairer l’opinion sur ce prétendu détournement dénoncé par l’agence de la présidence.
D’un revers de la main, au cours d’un point de presse animé à Kinshasa, le samedi 20 novembre 2021, le DG Félicien Kuluta a rejeté en bloc les allégations de l’APLC.
Selon lui, le communiqué de l’APLC est une manigance dont il décrie avec la dernière énergie. “L’APLC n’a jamais effectué une quelconque mission de contrôle ou de service au sein de la régie urbaine des finances“, avoue la bouche autorisée de la DGRK, Félicien  Kuluta.
À la même occasion, le DG Félicien  Kuluta regrette cette attitude de l’APLC qui risque de décourager les assujettis à obéir de leur devoir fiscal comme a souhaité le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi au Palais du Peuple lors du lancement dernièrement de la campagne du civisme fiscal.

Selon le Coordonnateur de l’APLC, Thierry Mbulamoko qui a signé le communiqué, le Parquet de Grande Instance de Kinshasa / Matete est déjà saisi pour des éventuelles poursuites judiciaires contre le DG Félicien  Kuluta de la DGRK.

Cette manière de faire de l’APLC est critiquée par plusieurs observateurs avertis de notre finance publique.

C’est une grande honte à l’APLC, un service de la présidence qui ignore qu’il représente l’image du chef de l’État dans ses actions et réactions“, a réagit un observateur qui a requit l’anonymat.
Et d’ajouter : ” l’APLC a prouvé ses limites alors que d’autres services à habilité des contrôle font preuves de beaucoup de prouesses“.

Avant de s’exclamer : “le communiqué d’une agence de la présidence aux allures d’un trac politique !”

Pour le le DG Félicien  Kuluta de la DGRK, l’objectif visé par l’APLC est de déstabiliser la DGRK.

C’est  pour déstabiliser la DGRK, à chaque fois que la DGRK veut amorcer une activité de grandes envergure, l’APLC se lève avec ses satellites pour décourager et distraire l’opinion, principalement les assujettis vis-à-vis de la DGRK“, regrette le DG Félicien  Kuluta.

Et d’ajouter : ” Pour  faire des enquêtes on le fait officiellement avec un ordre de mission. Qui les a amené à la DGRK et ils sont venus à la DGRK quand et pour faire quoi ? C’est faux, ils n’ont jamais fait des enquêtes à la DGRK. L’IGF et l’APK sont en mission de contrôle à la DGRK, nous n’avons jamais reçu l’APLC en mission de contrôle chez nous”, a souligné le le DG Félicien  Kuluta.

Fort de cette révélation, on suspecte l’intention d’un règlement de compte sur le dossier Solitech.
Le DG Félicien  Kuluta révèle que l’APLC a toujours défendu et protéger les intérêts privés de Solitech.

Enfin, le DG de la DGRK Félicien  Kuluta invite le Coordonnateur Thierry Mbulamoko de l’APLC de faire usage utile de ce service de la Présidence et de respecter le principe de l’Etat de droit tel qu’édicté par le Président Félix Tshisekedi.
Affaire à suivre
Par Joseph Lounda et Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires