0 0
Read Time:1 Minute, 20 Second

C’est un grand désordre, bref une cacophonie au Tribunal de Grande Instance de Mbandaka où l’on constate dans
une même affaire en appel, il y a deux ordonnances de fixation de date d’audience.

Joseph Bayoko Lokondo et consorts sont en appel dans une affaire d’outrage aux autorités publiques et rebellion. C’est de cette affaire qu’il s’agit dont il y a deux ordonnances de fixation de date d’audience, d’abord celle du Président de la juridiction Fabien Zwato, signée le 19 novembre 2021 fixant la date d’audience au 10 décembre 2021 et ensuite celle de son Intérimaire, Suzy Mombeta Dia, signée ce mardi 23 novembre 2021 fixant la date d’audience au 26 novembre 2021.

À la question de savoir qu’est-ce qu’insinue ce double language d’un même Tribunal dans une même affaire ?

Un professionnel de droit qui a requit l’anonymat répond : “Au Tribunal de Grande Instance de Mbandaka, l’Etat de droit prôné par le Président Félix Tshisekedi n’est qu’un slogan creux, la corruption bat son plein. Motivé par quelques billets verts, le Tribunal chercherait à accorder aux prévenus la liberté provisoire et les laisser s’échapper de la Justice“, a répondu ce professionnel de droit.

Et d’ajouter : “Ces genres des cas sont légion au TGI de Mbandaka. La seule solution pour mettre fin à ça, c’est de changer tous les magistrats qui ont passé plus de cinq ou 10 ans de travail à Mbandaka et amener des nouvelles figures“, a-t-il conclu.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Ci-dessous les deux ordonnances de fixation de date d’audience dans une même affaire

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires