0 0
Read Time:4 Minute, 10 Second

Fortunat Biselele (Bifort) et Topain Kabongo, le premier cercle de Félix-Antoine Tshisekedi visé par les adversaires du Président de la République, renseigne une source digne de foi.
Scénario savamment monté avec des machinations et cabales pour séparer le Président Félix Tshisekedi de ses deux collaborateurs dont lui seul détient l’appréciation de leurs rendements.
La source va plus loin pour retracer et détailler trois réunions secrètes et occultes tenues à l’hôtel Rotanna de la Gombe aux encablures de Socimat au cours duquel le nom de Fortunat Biselele est principalement cité afin de le séparer du juron présidentiel, affirme la source.
Encore, une autre série des réunions a eu lieu à l’extérieur du pays dont les rapports sont à verser aux conclusions de Rotanna où cette fois-ci le nom de Topain Kabongo s’est ajouté.
Leur objectif est de créer une cacophonie autour du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Comme à l’époque de la guerre froide, les vrais tireurs des ficelles opéraient dans l’ombre sans laisser des traces.
Ainsi, en perspective électorale la Kabilie très déterminée à reconquérir le pouvoir en 2023, exploite sa plus haute et dernière officine stratégique qui a la grande faculté  d’attaque, de vaincre, de soumettre et de renverser. D’ici peu, des infox inédites seront larguées dans les réseaux sociaux pour noircir complètement Félix Tshisekedi,  renseigne la source .
Tous les coups sont permis, dit-on. La Kabilie ne desarme pas pour injecter et inoculer le désarroi dans le régime de Tshisekedi.
Comment  ? Incontestablement la question de la crise à la partie orientale de la RDC reste très déterminante pour fixer le résultat du scrutin de 2023. L’echec ou la réussite du rétablissement de la paix à l’Est du pays déterminera le résultat final du scrutin de 2023. D’où, il faut mettre le bâton dans la roue de l’Etat de siège. Comprendre qui pourra !
Fort de cette donne, les officines politiques de la Kabilie et des katumbistes ont conçus chacun, un plan pour déstabiliser l’initiateur de l’Union Sacrée de la République. Parmi, les premiers visages à écarter dans le carré de Félix Tshisekedi, on cite nommément Fortunat Biselele et Topain Kabongo. Deux noms presque inconnus du grand public mais très efficaces autour du Chef d’après nos sources.
Qui sont-ils réellement ?
Natif de l’Est de la RDC Biselele Fortunat dit Bifort, est un spécialiste en matière sécuritaire et diplomatique ayant surtout la maîtrise de la question de l’Est de la RDC. Doublée de sa formation en matière de la sécurité, ce proche collaborateur de Félix Tshisekedi, s’identifie et s’avère très important.
Pour sa part, Topain Kabongo est le Secrétaire Particulier du chef de l’Etat qui s’occupe de son agenda de commun accord avec la direction du protocole dirigé par John Nyakeru.
Les stratèges de la Kabilie au courant du rôle de ces deux conseillers auprès de Félix Tshisekedi ont résolu d’écarter ces deux têtes pensantes.
Pour ce faire, une série de cabales planifiées pour cette fin sont en déploiement et en cours d’envoi à tous les niveaux.
Voici en effet, le feuilleton raté de la première sortie.
Tout part du décès du feu patriarche Kitenge Yezu, le plus Haut-Réprésentant du chef de l’État dont ses adversaires politiques considéraient comme l’unique tête pensante à la Présidence de la République, souligne la source.
Pour ce groupe, la disparition de Kitenge  Yezu leur est très bénéfique. Ça laisse un vide criant difficile à combler. D’ou, l’occasion leur est offert pour empêcher quiconque qui ôserait se substituer sur ce rôle combien stratégique.
Toujours dans leur plan de déstabilisation, ils ont monté un scénario selon lequel les conseillers de Fatshi se partagent 20 millions USD.
Selon cette source, en 2019, l’ancien president de la CENI, Corneille Nangaa a créé une société minière qui a pris la gestion d’une mine d’or dans l’Ituri détenue par un opérateur économique incapable d’en assurer le développement. La source renseigne que Zoé Kabila est aussi actionnaire dans cette société minière de Corneille Nangaa.
Une ligne de crédit de 20 millions USD aurait été ouverte à Afriland Bank. Elle totalise à ce jour 35 millions USD. Lors de la revente de cet actif, plusieurs intervenants ont été associés, notamment le ministre d’Etat Guy Loando, feu Théthé Kabwe ainsi qu’un homme d’affaires allemand. Montage savamment présenté à la presse.
Saisi du dossier, François Beya Conseiller Spécial en matière de sécurité avait interpellé tous les concernés cités dans cette affaire à savoir le Ministre José Mpanda de la recherche scientifique, Danny Banza, Guy Loando Mputu, Fortunat Biselele, etc. Après vérification, rien de tel a été, alors que la campagne de sape continue à ronger.
Ce plan de destabilisation étant déjà amorcé n’exclut aucun secteur. La conquête des gouverneurs de provinces est aussi en cours. La source révèle que, le Gouverneur du Haut-Uélé Christophe Nangaa Baseane a été sollicité sans succès afin de déstabiliser Félix Tshisekedi cette fois-ci à partir du Nord du pays.
Affaire à suivre
Par Joseph Lounda et Gérard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires