0 0
Read Time:1 Minute, 13 Second

La proposition de l’édit portant modalité de scolarisation et protection des enfants victimes de violences sexuelles ou nés de viol dans la province du Kasaï Central a été adopté ce vendredi 19 novembre 2021 par les députés provinciaux de cette province.

C’était au cours de la plénière dirigée par le Vice-Président de l’Assemblée Provinciale du Kasaï-Central le député Marcel Tshipepele, consacrée à l’amendement et l’adoption de l’article dudit édit initié par la députée de l’UDPS Béatrice Kapinga élue de la ville de Kananga.

Le Vice-Président de l’organe délibérant a précisé que cette proposition de l’édit sera mis en application dès sa promulgation par l’exécutif provincial protégera les filles victimes de violences sexuelles qui sont stigmatisées et marginalisées dans leurs cursus scolaire par la communauté.

“…Nous avons mis en place un cadre légal de protection de droit, scolarisation des enfants victimes de violences sexuelles ou nés de viol, car ces enfants sont indexés par la société, or parmi ces enfants il y en a qui peuvent servir le pays dans l’avenir. C’est pourquoi nous avons voulu mettre en place ce cadre pour que ces enfants soient pris en charge par le gouvernement…” a dit à la presse la députée Béatrice Kapinga initiatrice de l’édit.

Signalons que cet édit aura une identification des filles victimes de violences sexuelles ou enfants nés de violences sexuelles chaque premier semestre après la rentrée scolaire à dater de sa promulgation par le gouverneur de province.

Par Junior Mp

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires