0 0
Read Time:1 Minute, 59 Second

Hier jeudi 21 novembre 2021, plusieurs rencontres se sont déroulées à travers le pays pour le compte du championnat d’élite congolais organisé par la Ligue Nationale de Football (Linafoot). À Kinshasa, lors du deuxième match de la soirée Lupopo a battu Kuya par un score sans appel de quatre buts contre deux.
Le St Eloi Lupopo de Lubumbashi a passé la soirée à donner une leçon de football au promu, l’AC Kuya sur la pelouse hybride du stade des Martyrs de la Pentecôte. Dominatrice sur tous les plans, l’équipe lushoise a étouffé dans l’œuf les actions offensives de l’équipe championne de la Ligue II zone ouest pendant cette rencontre où le réalisme a choisi le camp des visiteurs. Avec un premier but très tôt dans le match grâce à une frappe limpide de Katerega à la 4e minute, les Cheminots ont pris le devant face aux Kinois avant de sécuriser cette avance à la 30e minute puis d’alourdir le score par l’entremise de Josué Kazema, quatre minutes plus tard. Dès la fin de la première mi-temps les carottes étaient déjà cuites pour Kuya.
Sauf que les Kinois vont revenir revigorer en seconde période allant jusqu’à faire douter les Lushois. Mais après le quatrième but, le match a retrouvé le rythme de la première mi-temps.

Un derby kinois très fermé

Lors de la première rencontre, le Racing Club de Kinshasa (RCK) a tenu l’Académie Club Rangers en échec dans une rencontre nul et vierge. Lanterne rouge du championnat dans le classement provisoire du championnat, le RCK se contenter d’un match nul à défaut d’enregistrer sa première victoire de la saison. Ce match nul fait un peu les affaires de Rangers car cet unique point gagné devant RCK permet à l’équipe chère à Lambert Osango de consolider sa place dans le top 5 du classement provisoire de la Ligue 1.

Tshinkunku tient bon

Toujours hier jeudi à Mbuji-Mayi dans le complexe sportif de Kashala Bunzola, Tshinkunku et Maniema Union se sont neutralisés. Dans cette rencontre riche en action de toute part, Tshinkunku a trouvé la faille très tôt dans la première partie avant de se faire rattraper au score par l’équipe dirigée par Daoula Lupembe.
Ces deux matches nuls successifs après le départ de Bruno Bla de son staff technique, Tshinkunku montre un nouveau visage dans le championnat d’élite congolais.

Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires