0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 59 Second

Prévoyante, le triple brassard de  la circonscription de la Funa, l’honorable Henriette Wamu  plaidait  déjà sur la recevabilité  de ce premier budget de l’Union Sacrée du Président Félix Tshisekedi qui a été jugé recevable. La plénière de l’Assemblee Nationale du jeudi 18 novembre 2021 avec comme ordre du jour, les réponses du Premier Ministre aux préoccupations soulevées par les honorables députés lors de la plénière passée.
Approchée par le Télégramme du Congo, l’honorable Wamu affectueusement désignée “Maman Theresa” au regard de ses actions sociales en faveur de la population kinoise.
Elle a salué à sa juste valeur les réponses de Sama Lukonde sur les prise en charge de malades atteints du Covid-19 comme aussi le renforcement de jugement de la plénière en recevant le budget 2022 qui sera transmis à la commission économique et financière de l’Assemblée Nationale.

Pour l’élue de la Funa, ce premier budget de l’Union Sacrée doit relever le défi social de la population congolaise.
Pour rappel, l’honorable Henriette Wamu avait lors de la plénière du lundi 15 novembre 2022 consacrée à l’examen et l’audition du projet du budget 2022 avait soulevé trois questions majeures au Premier Ministre Sama Lukonde dont voici la teneur.
Le triple brassard de la circonscription électorale de la Funa s’est distinguée premièrement sur une question qui touche à l’actualité sanitaire mondiale à savoir la pandémie de Covid-19 que les experts sanitaires s’accordent pour avouer que ce fléau demeure présent avec toutes ses conséquences possibles.
Sur ce point, l’élu de la Funa, Henriette Wamu se souciait de la population congolaise pour savoir quelles sont les mesures nécessaires de la politique nationale sanitaire du gouvernement de Warriors  pour faire face à cette pandémie.
Chiffres à l’appui, Wamu puise dans les rapports universels pour attester que les experts affirment que la pandémie persiste encore.


Quel est le rythme  de la vaccination déjà amorcée ? Dans son deuxième souci, Wamu a tablé sur la problématique de la gratuité de l’enseignement de base décrétée par le chef de l’État Félix Tshisekedi.
Elle fonde sa préoccupation sur des nombreuses plaintes des enseignants qui estiment que la gratuité sur terrain s’avère inadaptée. Enfin, se fondant sur le rapport du Programme Alimentaire Mondial, la RDC occupe une place de médiocre sur la nutrition. Une question de Wamu à Sama Lukonde, “Quelle est la politique nationale de la lutte contre la faim?”

Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires