1 0
Read Time:1 Minute, 27 Second

L’ONG,AJDDH “, entendez par là, Action pour la Justice, le Développement et les Droits Humains, par la VOIX de son Directeur Exécutif, Maître Elly Kayembe en collaboration avec la Commission des Droits de l’Homme de l’Assemblée Nationale ont organisé le vendredi 12 novembre dernier, une session d’ informations dans la salle des spectacles du Palais du peuple.
Députés nationaux, administratifs et autre férus du savoir avaient pris d’assaut la salle des spectacles pour s’imprégner de la thérapie de choc apportée par l’AJDDH par le truchement de l’élu de Lodja, Lambert Mende Omalanga.

Celle-ci, faisant suite au vote à mode de vote indirect des gouverneurs des provinces de 2019 vient apporter un rectificatif de vote direct des gouverneurs des provinces qui nous éviterait à coups sûrs le spectacle de la corruption à ciel ouvert qui avait émaillé les srutins de 2019, a soutenu avec force l’AJDDH dans un auditoire enflammé.

Connu de tous pour sa verve oratoire, l’ancien ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga a épaté plus d’un participant par la pertinence de ses propos comme qui, dirait “que ce qui se conçoit bien se dit aisément et les mots pour le dire coulent facilement“.

Pour cet avocat assermenté du barreau de Kisangani/Makiso, Elly Kayembe a abordé dans le même sens que Lambert Mende, réputé porte-voix de circonstance de l’AJDDH lors de la journée de réflexion autour du vote à mode direct des gouverneurs des provinces comme soutenu et appuyé par le grand nombre des participants. Puis, à l’élu de Lodja de renchérir que la réflexion continue parce que la corruption a été identifiée comme un véritable obstacle au développement de nos provinces, a-t-il déclaré.

Par Gérard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %