0 0
Read Time:1 Minute, 48 Second

“Nini tosali te?” Le peuple sacre la victoire du MPR sur les extrémistes du système. Nini tosali te? du MPR, ce remous méninges a suscité des réactions dans toutes les couches sociales de la population, poussant certains décideurs à des réactions musclées d’une autre époque révolue.
La prise de position de madame la ministre de la justice, face à la Commission Nationale des Censures des Chansons et des Spectacles, accouche d’une décision au forceps, elle déclare que cette Commission a violé ses propres règles en interdisant la diffusion de ” Nini tosali te”.

Mme Rose Mutombo, Ministre de la Justice

En effet, dans une correspondance adressée à la CNCCS, la ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo, a instruit toutes affaires cessantes, la levée de cette décision qu’elle a qualifiée d’illégale, tout en exigeant des explications à la Commission.

« En considération de ce qui précède, il apparait sans conteste que votre décision est illégale en ce qu’elle est prise en l’absence des autres membres de la Commission, comme l’exigent les dispositions sus évoquées. Par conséquent, je vous instruis, toutes affaires
cessantes, de rapporter la décision n°JUST&GS/CNCCS/CAB.PRES/BMM/DKS/027 et me fournir des explications quant à la procédure par vous suivie pour prendre pareille décision », lit-on dans la correspondance.

Pour la ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo, la Commission Nationale des Censures des Chansons et Spectacles ne respecte pas la périodicité de ces réunions et le quorum des décisions lors de l’interdiction de la diffusion du titre « Nini tosali te » n’ont pas été respectés. Un motif qui l’a poussé à instruire pour l’annulation de cette décision illégale.

« Nini tosali te » de la Musique Populaire pour la Révolution est un tube qui cartonne en République Démocratique du Congo, une production musicale très engagée des jeunes artistes Congolais Yuma Dash et Zozo Machine. Aux dernières nouvelles, la commission de censure a finalement rapporté sa décision. Les médias traditionnels ont maintenant un quitus à diffuser “Nini tosali te? sans autres formes de pression…

Par Elrick Elesse
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires