0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 49 Second

Alors qu’un flou béant carracterise la famille politique de Moïse Katumbi sur la question des animateurs de la Ceni. Autrement, aucune option levée avant la fin des  consultations amorcées par Moïse Katumbi.
Curieusement,  Le Secrétaire Général du parti Ensemble, l’honorable Dieudonné Bolengetenge cible le constitutionnaliste Mbata qui avait  présidé la commission mixte paritaire avant l’entérinement par la plénière souveraine.
Le SG de Katumbi sans élégance remet en cause une sommité en Droit, et cela de manière personnelle s’attaque à Mbata sans gant.
Sur le plateau du Pefecttv de Péter Tshiani comme devant tout le micro de la presse au Palais du Peuple, Bolengetenge ne mesure pas de mots contre son collègue Mbata jusqu’à le qualifier de homme de main du régime souligne ce ministre honoraire des Affaires Foncières sous Matata.
Le Télégramme du Congo a approché pour vous l’honorable André Mbata pour se fixer. Le professeur Mbata s’est vu perplexe pour répondre à Dieudonné Bolengetenge que toutes les traces politiques exhalent la fraude confirme le constitutionnaliste.
A la question de savoir si un président d’une commission politique administrative et juridique PAJ de l’Assemblée Nationale pouvait encore présider simultanément la commission paritaire ? Ici, le professeur promet à votre organe de presse une interview pour les vrais enjeux de l’heure sur la marche des institutions  avant de révéler un avant goût que nous vous reproduisons in extenso les mots et les phrases du professeur André Mbata, l’élu de Dimbelenge au Kasaï-Central.
Par Gerard Lemba

André Mbata à Dieudonné Bolengetenge : “Comment discuter droit avec un thuriféraire sans aucune formation juridique de base ni un diplôme universitaire du plus haut niveau?”
Elu Député national dans le cadre du Mouvement social (MS), il aurait dû démissionner après avoir accepté sa nomination comme SG de Ensemble pour la République en avril 2021! Il continue à siéger frauduleusement dans le seul but de percevoir les émoluments et autres avantages parlementaires, en violation de l’article 110 in fine de la Constitution. Ensemble n’a donc aucune leçon d’éthique ni de légalité à donner lorsqu’il encourage son propre SG à persévérer dans la fraude en retenant un siège obtenu dans le cadre d’un autre parti au lieu de le contraindre à démissionner”!

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires