0 0
Read Time:9 Minute, 5 Second

Il avait déclaré tout haut sur les antennes de la télivision nationale (RTNC) que le Professeur Lukanda a détourné 504 millions de dollars américains en 14 ans de gestion du centre nucléaire . Or, en vérité il n’est là que depuis 10 ans. Le labo de Mpanda, ne lésine pas des stratégies fallacieuses, il  vient de mettre à nouveau sur la place publique une double infox : “Acquisition de 173 véhicules par le Professeur Lukanda sans appel d’offre et la spoliation de la concession du CGEA à Righini“. De par sa tetutesse irréductible, la vérité est insoumise.

Tant que le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda n’anéantira définitivement le Commissaire Général à l’Energie Atomique, le Professeur Vincent Lukanda, il ne dormira non plus sur ses lauriers.
Le Ministre José Mpanda et ses vizirs de Conseillers investissent  temps et énergie,  cherchant à nuire le Professeur Vincent Lukanda, constate les observateurs. Un paisible scientifique qui a donné la majeure partie de sa vie dans la recherche afin de redorer le blason terni de la RDC dans le domaine nucléaire. Au lieu de jetter fleurs et mérites au nom de la République à cette fierté nationale de la science congolaise rare spécimen, José Mpanda, observe-t-on aurait mis une malice nefaste ( que l’on peine de qualifier intelligence) pour étouffer la flamme du développement de son propre secteur qui est de la recherche scientifique.

L’objectif de cette nouvelle machination, projettent certains avertis anonymes, est de clouer définitivement à la prison de Makala le Professeur Vincent Lukanda, par un procès bidon de détournement de deniers publics. Qui serait mondialement retransmis comme celui de Vital Kamerhe et de Matata Ponyo.

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a appel d’offre quand il s’agit d’un marché public. Dans le cas échéant, il s’agit de la souscription des agents et cadres initiée par la délégation syndicale, et d’ailleurs ce n’est pas tous les agents qui ont souscrit, voilà pourquoi il y a seulement 173 alors que l’effectif des travailleurs de ce centre nucléaire est supérieur à ce nombre.
De son côté, le Professeur Lukanda qui cherche toujours le bien-être de son personnel n’avait d’autre choix que de venir à la rescousse de ces souscripteurs avec la bénédiction de son chef hiérarchique qui est le Ministre José Mpanda.

Il a fallu l’autorisation du Ministre José Mpanda pour que le Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA) bénéficie d’un crédit de 2 millions USD à la FNB Bank. Et c’est le même Ministre qui a autorisé le virement de ce fonds à la banque chinoise. Et, c’est encore ce même ministre José Mpanda qui avait signé l’ordre de mission du DAF Paul Bindu pour la finalisation de ce marché en Chine.

D’où proviennent les allégations selon lesquelles, le Professeur Lukanda aurait acquit 173 véhicules sans passer par un appel d’offre ?” S’étonnent les avertis.

Selon certaines indiscrétions, le Ministre José Mpanda et le Secrétaire Général à la Recherche Scientifique auront demandé deux jeeps dans ce lot de 173 véhicules, le Professeur Lukanda aurait négativement répondu à leurs appétits voraces. Un refus bienséant, afin de privilégier les souscripteurs, voilà le fond de problème. “Qui veut noyer son chien l’accuse de rage

Le Professeur Vincent Lukanda

Du côté de Righini, le Professeur Lukanda met  à défi ses détracteurs, d’apporter une seule preuve de la vente ne serait-ce même que d’une seule parcelle dans la concession du CGEA. Neni.
L’opinion à bonne mémoire que, depuis l’époque du Professeur Malu wa Kalenga d’heureuse mémoire, le site du CGEA a toujours été victime des spoliations par des tiers par manque des certificats d’enregistrement. Et grâce au Professeur Vincent Lukanda, le patrimoine foncier du CGEA est aujourd’hui sécurisé par des certificats d’enregistrement.
Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Affaire 173 véhicules et spoliation de la concession du CGEA : Le camp Lukanda anime une conférence de presse sans gant pour éclairer l’opinion !

Le Président honoraire Joseph Kabila n’avait-il pas déclaré tout haut, qu’il lui manquait 15 bons collaborateurs pour développer la RDC? Le Président Félix Tshisekedi ne se retrouve-t-il pas dans cette même situation des collaborateurs affairistes? Comme des ministres qui se battent pour des intérêts privés égoïstes et mesquins de  se bâtir un patrimoine colossale au lieu de l’intérêt général de la nation?

Le Ministre José Mpanda de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique oeuvre à contre courant de la vision du Président Félix Tshisekedi qui, avec son crédo “le peuple d’abord“,  place le congolais au centre de ses actions.

Pour arriver à ses fins et maquiller la suspension brutale et éhontée du Professeur Lukanda à la tête du CGEA, le Ministre José Mpanda brille par des accusations sans preuve allant à confondre 10 ans avec 14 ans, dire que le CGEA produit 3 millions Usd par mois, sans savoir expliquer pourquoi ce centre nucléaire, qu’il eût prétendre vache à lait ne contribue-t-il pas même à 1% dans le budgét de l’Etat ?

Au cours de l’émission “Le Panier” de la RTNC,  le Ministre a affirmé sans rire que le centre nucléaire de Kinshasa produit 3 millions de dollars par mois à titre d’exemple au Katanga le CGEA perçoit 80$ par véhicule avec une estimation de 1000 véhicules par jour.
Ne pouvant supporter les mensonges, incohérences et demi-vérités du Ministre José Mpanda, Me Canada Lokwa et Guillaume Ekandje, respectivement Avocat-Conseil et Conseiller en Communication du Professeur Lukanda ont animé ce mercredi 03 novembre à Kinshasa une conférence de presse pour éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale.

Me Canada Lokwa et Guillaume Ekandje

Images à l’appui, débat était houleux, face à un parterre des journalistes libre de toute interrogation, ces deux conférenciers précités n’ont ménagé aucun effort pour mettre à nu tous ceux qui étaient considérés jusque-là comme des secrets d’Etat. Ils ont tablé leur adresse sur quatre points essentiels :
1. Le soi-disant détournement;
2. L’acquisition de 173 véhicules sans appel d’offre;
3. La spoliation de la concession du CGEA et
4. Les entreprises privées créées par le Ministre José Mpanda qui font la concurrence déloyale avec le CGEA.

D’entrée de jeu, Me Canada Lokwa s’est dit ne pas être étonné du double language du camp Mpanda, d’un côté le Ministre parle de détournement et de l’autre côté son Conseiller en Communication parle plutôt des allégations graves contre le Professeur Vincent Lukanda, “avec ces genres des gens qui se rétractent, d’où se trouve alors la vérité?” Se demande Me Canada Lokwa.
A lui de répondre : “Cette contradiction nous rejouit, cela prouve à suffisance qu’il n’y a pas eu détournement mais plutôt des allègations mensongères et des demi-vérités dont ils ont déjà du mal à justifier parce qu’en réalité l’audit n’est pas encore fait.

A la question de savoir si réellement le centre nucléaire produit 3 millions de dollars par mois ?

Me Canada Lokwa et Guillaume Ekandje ne sont pas partis par le dos de cuillère pour balayer d’un revers de la main cette allégation du Ministre José Mpanda : “C’est faux et archifaux. Si le centre produisait cette somme, il serait alligné dans les prévisions budgétaires de l’Etat. Pour votre information, depuis tous ce temps, le CGEA vivait grâce à la subvention de l’Etat, c’est seulement depuis 2015 que le centre a commencé à produire l’argent grâce à l’ingéniosité du Professeur Lukanda qui a mis en place le contrôle des radioactivités dans des entreprises minières. Et d’ailleurs au début cette taxe de contrôle de radioactivité était co-gérée avec l’OCC. Ce n’est qu’après que le CGEA a reçu l’autonomisation de cette gestion“.

Quelle est réellement la pomme de discorde entre le Professeur Lukanda et le Ministre José Mpanda ? Lance un journaliste.


C’est l’argent, c’est l’argent de l’Etat qui divise les deux hommes. Le Ministre José Mpanda n’est pas content de la suspension du versement des quotités par le Professeur Lukanda qui applique scupuleusement la note circulaire du Président de la République qui interdit cette pratique. En plus le Professeur Lukanda a refusé de lui verser l’argent dans son compte privé, voilà la vérité”, ont révélé ces deux animateurs

Combien avait réellement touché le Ministre José Mpanda en terme de quotités ? Lance un autre journaliste.

Nous avons des preuves que le Ministre José Mpanda a touché plus de 1,5 millions de dollars. Mais pour éffacer les preuves et chercher à fabriquer des faux documents, l’équipe d’audit qu’il a mis en place a emporté la malle des documents des valeurs pour une destination inconnue“.

Et d’ajouter : “Nous voulons rappeler ici que le Prof Lukanda a été suspendu le 08 octobre, on le propose la remise et reprise le 09, pour un leger retard, l’on a forcé son bureau pour installer l’intérimaire sans PV de constat. Et depuis ce jour on l’interdit de fouler ses pieds au centre“, a martélé Me Canada Lokwa.

Vu le mensonge dans le chef du Ministre José Mpanda, le Prof Lukanda se réserve-t-il le droit de porter plainte pour imputation dommageable ? Demande un autre journaliste.

Le Prof Lukanda se réserve le droit de recours administratifs et hiérarchiques. Nous osons croire que le Président de la République qui prône l’Etat de droit ne restera pas indifférent face à cette barbarie et réhabilitera le Professeur Lukanda dans ses droits”.

Le Ministre José Mpanda a déclaré tout haut qu’il s’est opposé farouchement au décaissement des fonds pour le redémarrage des réacteurs en attendant le contrôle ?

Le Ministre José Mpanda oeuvre à contre-courant avec la vision du Président Félix Tshisekedi qui veut redémarrer les réacteurs pour que la RDC reprenne sa place datant de premier puissance nucléaire en Afrique Centrale, mais lui veut bloquer cette initiative du Chef de l’Etat pour ses intérêts égoïstes“, a renchéri Guillaume Ekandje.

Selon une source proche du CGEA, le Ministre José Mpanda voulait que cet argent soit versé dans le compte du ministère où il a le contrôle total mais le gouvernement avait refusé et avait decidé de mettre directement cet argent dans le compte du CGEA afin que le centre envoie à son tour à l’Agence Internationale à l’Energie Atomique, AIEA. Et comme il n’a pas réussi son premier coup et surtout que le Professeur Lukanda n’est pas coopératif, il faut créer des faux dossiers pour rétarder ce décaissement et le remplancer vite par une personne malléable, comprendre qui pourra.

Notons qu’aucours de ce point de presse, Me Canada Lokwa, Avocat-Conseil du Professeur Vincent Lukanda et quelques journalistes qui éclairent régulièment l’opinion dans cette affaire se disent déjà menacés par le camp Mpanda.

Le mensonge avait spéctaculairement pris un luxueux ascenseur. Mais la vérité, sûre, emprunte lentement l’escalier et dès qu’arrivée par ce point de presse, tout est à nu. La crise Mpanda-Lukanda, c’est après l’audit de l’Inspection Générale des Finances et de la Primature, que l’on comprendra que la vérité a déjà projetée son ombre.

À suivre

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires