0 0
Read Time:1 Minute, 47 Second

Un  large couloir s’ouvre de plus en plus en faveur de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour les échéances de 2023 au regard des fissures qui se ramifient à l’interne des partis politiques de ses adversaires.
Au Front Commun pour le Congo que de jets de boulot rouge en cascade via les guerres de tweet.
Notez, entre Germain Kambinga et Patrick Kanga ça n’a jamais marcher ni regarder dans la même direction.
Toutes les sources proches, unanimes du Pprd comme au Front Commun pour le Congo, Fcc, au point mêmes les caciques de la famille politique de Kabila n’arrivent pas à cerner les vraies causes de cette antipathie de l’un vis à vis de l’autre.

M. Germain Kambinga


La sortie de Kambinga en tweet s’opposant à ciel ouvert contre le nouveau partenariat entre le Front Commun pour le Congo, FCC de Joseph Kabila avec son ennemi  politique de 2018, Lamuka a suscité maintes réactions au sein de la famille du Président honoraire Joseph Kabila.
En clair, Kambinga estime qu’il y a urgence pour le FCC de procéder à une restructuration comme le besoin se sent davantage car dit-il, 2023 c’est déjà demain. L’initiateur du Centre, membre du FCC  s’offusque de voir le FCC en quête du populisme jusqu’à s’ajuster derrière Lamuka sur un appel de religieux, c’est l’impolitique a-t-il conclu.
Kanga Patrick maître en tweet a mal digéré  cette  prise de position publique avec de mot choquant à l’endroit de sa propre famille politique. La réaction de Kanga, l’ex-président de la Ligue de Jeunes du PPRD  rappelle à Kambinga qu’il est libre de faire son nouveau choix politique et que personne va guillotiner quiconque pour son choix.
Très tranchant, Kanga voit déjà dans les mots employés contre sa propre famille politique un autre engagement que même les aveugles peuvent le sentir par le touché.
Dans l’esprit de Kanga une telle position c’est à l’interne que cela peut se traiter et non sur la place publique, a martelé l’époux de la Sénatrice Muyumba Francine.
D’aucuns estiment que toutes ces fissures profiteraient à FATSHI lors des échéances de 2023 . 
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires