0 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:1 Minute, 11 Second

On en comptait 20 au départ, mais la liste continue de s’allonger, aujourd’hui il se peut qu’on depasse la  quarantaine du hier.

Ceux dont nous faisons allusion, ce sont bel et bien les élus de l’Ensemble pour la République qui attendent à pieds de cloche, le début des consultations annoncées par Moïse Katumbi dès son arrivée à Kinshasa. Ces élus, part belle du poids parlementaire de Katumbi, sont d’après nos sources, prêts à se prononcer sur leur désolidarisation au parti du Chairman au cas où il  annonçait le divorce de son parti avec l’Union Sacrée. Un agenda caché, que peut être, le poids en billets verts de Katumbi ne connaîtra le prix, “le pouvoir pour le pouvoir“.

Ils sont plus d’une quarantaine d’élus nationaux membres d’Ensemble pour la République signataires d’un mémo contre Katumbi. Ils n’attendent que le chairman puisse mettre sur la place publique sa décision de claquer la porte de l’Union Sacrée, pour lire une déclaration publique dans les 30 minutes qui s’en suivront.

Décidément, ils comptent embourber Katumbi, dans le lac de leurs ambitions.

Dans cette scène politique de scénarii des mandats impératifs, qu’adviendra-t-il à Katumbi de son séjour périlleux à Kinshasa? La présomption de concussion, frise la réalité, l’homme du troisième penalty, ne vivra-t-il pas une mort subite politique ?
“La politique est une lime sourde, qui toujours arrive à ses fins”

Par Elrick Elesse
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires